Theophilus London « Vibes » @@@@


Nous sommes nombreux à avoir a été déçus par le premier album de Theophilus London, en restant sur ce sentiment que Timez Are Weird these Days n’était qu’un essai libre surfant sur la mode des eighties. Notre fashion victim new-yorkaise récidive cette année, avec derrière lui, un certain Kanye West et monsieur Leon Ware, apôtre du rhythm’n blues matinée de jazz-funk. Résultat : Vibes reprend la même formule rap très branchouille de Theo, en bien mieux.

Lire la suite sur Now Playing

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s