The Underachievers « Cellar Door: Terminus Ut Exordium » @@@@


Les Underachievers font partie de ce mouvement rap nouvelle vague en provenance de New-York qui est arrivée avec les crews des Flatbush Zombie, Pro Era et A$AP Mob. Remarqués par Flying Lotus qui les signe sur son label Brainfeeder, les deux rappeurs des quartiers de Flatbush, AK et Issa Gold, ont présenté deux forts remarquables projets digitaux (Indigoism et Lords of Flatbush) et se sont vus passer le témoin par le vétéran brooklynite Talib Kweli sur son dernier opus Gravitas. Cellar Door: Terminus Ut Exordium est le premier véritable album du notre jeune tandem.

Il se peut certains d’entre vous aient voient dans cet album une révélation dès la seconde piste « Chrysalis« . Des flow impressionnants, des rimes sous influence de substances, les Underachievers ne cherchent décidément pas marcher sur les pas des anciens, ni à faire ressurgir les raps façon old school comme Joey Bada$$ et sa clique. Au risque de vous surprendre, on pourrait même leur trouver un petit côté Outkast à travers la complémentarité du duo de rappeurs, leurs rimes streets bourrées de métaphores et l’esthétique post-moderne et un peu étrange des instrumentaux.

CDTUE (pour la faire courte) se décompose en 12 titres dont les noms représentent des formes, états physiques, qui servent aussi respectivement d’adjectifs aux thèmes et types de productions. On compte également douze producteurs différents dont Ryan Hemsworth, Statik Stelektah et une myaride d’inconnus pas moins doués (Death Tarot, Haleek Maul, Jordan Dalby, Nick Leon, Frzn Aquarium…). Du son à la A$AP Mob dira-t-on, c’est-à-dire du trap Eastcoast en plus psychédélique. C’est assez identifiable sur l’enchaînement « Caprice » et son refrain brutal, suivi d' »Incandescent » avec cette boucle de piano oppressante chopée par Ryan Hemsworth et enfin »Sonorous« . Et même encore « Metropolis« . Autrement « Radiance » et le laid-back « Quiescent » sont plus propices à faire hocher la tête.

Pour finir cette exploration, les Underachievers ont fait appel aux rocheux nord américains de Portugal The Man sur « Amorphous« . En plus ils savent prendre des risques. Hormis quelques petits défauts de jeunesse, Cellar Door: Terminus Ut Exordium est en un mot ‘brillant’. Il nous tarde d’observer comment leur univers va évoluer.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.