Sadistik « Flowers for my Father » @@@@


La scène rap de Seattle, dans l’Etat de Washington, tient du microcosme, totalement en marge de carte du rap US, à l’extrême nord-ouest ici. Pourtant, elle existe bien même si les figures de proue se comptent sur les doigts d’une main amputée. Ce qui n’est pas plus mal dans le sens où les rappeurs qui en sont originaire peuvent sortir des sentiers battus comme c’est le cas de Sadistik.

Lire la suite sur Now Playing Mag →

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s