Strong Arm Steady x Statik Selektah « Stereotype » @@@@


Le DJ/producteur de Boston Statik Selektah est devenu au fil des ans un véritable workaholic. Rien qu’en une année, depuis Juin 2011 on va dire, il a signé six albums collaboratifs (avec Reks, Freddie Gibbs, Termanology, Action Bronson, Freddie Foxx…), sans tenir compte de son équivoque quatrième album Population Control. Avec le gang des Strong Arm Steady, maintenant ça fait sept pour lui. Du côté des SAS, Stereotype est leur deuxième album collaboratif chez Stones Throw, succédant à la référence In Search Of Stoney Jackson produit par Madlib.


La pochette de l’album illustre parfaitement le double-sens de l’intitulé de ce projet, c’est devant notre nez. Krondon, Mitchy Slick et Phil Da Agony continuent de garder cette pointe d’intelligence dans leur musique à travers leur attitude à la fois gangsta et social-politique. Dans le fond, ils perpétuent ce que font Ice Cube et leur mentor Xzibit qui leur a mis le pied à l’étrier en 2004, et dont on regrette une fois de plus l’absence. Pas grave, dans le genre pointure, la place réservée à David Banner sur le smooth « Through the Motions » (avec Fiend au refrain) fera très bien l’affaire pour la ride. En substance, le crew fait les gros titres (« Premium« , le planant « Classic« , « Married to the Game« , « LA Blues« …) au point que l’on finit pour oublier totalement le fait que Statik Selektah soit le fournisseur officiel de beats. On critique souvent Statik d’être un sous-Primo ou que ses instrus manquent d’originalité, ce genre de trucs. Sur ce projet il n’y a pas du tout matière à critiquer quoi que ce soit vu l’alliage solide qui en résulte avec le Strong Arm Steady.

Stereotype s’organise également autour des vieux amis du groupe, comme Planet Asia, Chace Infinite (Self Scientific), il y a Reks qui entre vers la fin d’album et la jeune génération, illustrée par Skeme, Casey Veggies, Dom Kennedy sur le smooth « Smoke On » (repris de Population Control de Statik Selektah) et probablement la faction la plus anticipée du moment, les Black Hippy. Enfin à moitié puisqu’il n’y a que Schoolboy Q et Jay Rock qui répondent présents sur « Fair Fight« , deux êtres nous manquent sur ce qui aurait pu être LA confrontation amicale de l’été. Ça aurait été trop beau pour être vrai.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.