R Kelly « Twelve Play : 4th Quarter » (bootleg) @@@


Pour l’instant, appelons cela ‘un tas de chansons que vous n’avez jamais entendu auparavant’, pas le prochain album de R Kelly, 12 Play : 4th Quarter. 

Plus d’une douzaine de titre inédits de R Kelly ont été diffusés sur le net ces derniers jours, où R annonce la sortie de son prochain disque sur quelques unes d’entre elles, laissant l’auditeur croire qu’elles seront incluses dans l’opus. Les comptines sont plus dans une veine r&b, avec plus de parties chantées et moins de hip-hop que sur son dernier album, Double Up.


La libido est le siège conducteur d’une des chansons intitulée « At the Same Time ». Le Pied Piper chante à propos de lui et son amoureuse arrivant à la destination rêvée en même temps. « We’ll be curling our toes, chante-t-il, girl, Girl, just let me know my access is granted/ Smooching is something I do to get started/ … We’re the perfect match/ Sex at its best/ You’re my pussycat, I’m your hot mess. » Les galipettes de Kelly demeurent le centre d’intérêt de la chanson « Son of a Bitch », où il livre un doux chant, sur le ton de la conversation par dessus du piano. « You know the sex is good when you tell your best friend, ‘He was screaming!’ « 

Avec toutes ces heures passées dans sa chambre à coucher, il n’est pas à l’abri d’une femme qui devient accidentellement enceinte. « Might Be Mine » est le récit tiré d’une ‘histoire vraie’ de la vie du chanteur. Il quitte la boîte de nuit avec une danseuse, il se passe une chose et d’autres et un an après, il reçoit un coup de fil de l’avocat de la femme racontant qu’elle attend un enfant de lui. La chanson est récitée sur un ton narratif, comme un chapitre de Trapped in the Closet. « He said, ‘Get ready to raise it’/ ‘Cause she said he’s the only one she laid with, » chante-t-il au sujet de la conversation initiale avec l’avocat de la possible mère porteuse. « There’s a very good chance that it might be mine/ Oh, I should have used protection/ … I guess I’m on my way to take the test. » (« il y a des chances qu’il soit de moi/Oh, j’aurais dû me protéger/ je pense que je vais faire un test de paternité », NdT). Au fur et à mesure que le chanson se déroule, Kelly et ses conseillers juridiques se retrouvent face aux accusations. They said, ‘It’s a good chance you might have to pay the cost, chantonne-t-til, I said, ‘Good lawwwd!’ « 

Son instinct paternel se révèle sur « Wanna Make a Baby », sur lequel il se fait une tape sur le dos pour son travail entre les oreillers : « I’m talking two thumbs up every time we make love. » Il y lance des punchlines humoristiques et des références à la technology moderne : « Let the iPod play/ … I’m trying to knock you up so you can have a mini-me. » « Hair Braider », qui tourne en clip et en radio, est la seule chanson parmi les 13 a être une track officielle. 

 

Depuis qu’il a été acquitté de toutes les charges de pédopornographie le mois dernier, Kelly s’est concentré sur l’underground, lâchant des freestyles sur des instrus tel que « A Milli » de Lil Wayne et « Lookin’ Boy » de Hotstylz (mais aussi « Touch My Body » de Mariah Carey), NdR).

Jive Records n’a pas confirmé si ces chansons (sauf « Hair Braider » bien sûr) seraient sur le quatrième acte de 12 Play. Il a été confirmé toutefois par le camp du chanteur que l’album est prévu pour plus tard dans l’année. Mercredi après-midi (30 Juillet), son label a confié à MTV News que du fait que ces chansons se sont mystérieusement échappées de chambre forte, sa commercialisation a été anticipée. 

  

Source: traduction d’après l’article de Shaheem Reid pour MTV.com paru le 30 Juillet 2008

 

Commentaire perso:

Cet article paru sur MTV a été le point de départ d’une mini-investigation concernant le piratage prématuré de Twelve Play : 4th Quarter, logiquement le quatrième et dernier acte de sa série 12 Play débutée en 1991. Je fus étonné de voir que cette version soit diffusée sur Internet alors qu’aucune information officielle de son label quant à sa date de sortie n’a été communiquée. Pour ma part, il s’agirait de l’œuvre d’un malintentionné qui, comme pas mal de monde, n’a pas supporté que le chanteur soit lavé juridiquement des accusations de pédophilie et pornographie infantile qui lui tournaient autour depuis 2001, en vertu des pouvoirs de la justice américaine. Dans tous les cas, sa notoriété a été sérieusement salie par cette affaire de fesses de mineures et moi-même, je n’arrive plus maintenant  à retirer cette image du pervers souffrant du syndrôme lolita (voir la photo à gauche). 

Vu qu’il s’agit d’une version pirate ôtée de ses droits, je l’ai prudemment écouté sur Internet. Premier ‘couac’ (le néologisme politiquement en vogue), il veut se rattraper auprès de son public en voulant faire un gosse (« Wanna Make A Baby »), pour ensuite nier la paternité sur « Might Be Mine ». En supplément de la chronique succincte et détaillée de Shaheem Reid, je tenais à surtout discuter des autres chansons qu’il n’a pas mentionnées. Dans le même panier que « Hairbraider », j’y rajouterai « Skin » et « Screamer » (qui partagent tous deux un beat similaire inspiré des caisses claires de Prince) ainsi que « Playas Get Lonely » et « Freaky Sensation », navigant dans du r&b contemporain du style T-Pain/Ne-Yo/Chris Brown produit par des Stargate/The-Dream/Cool & Dre. Je considère, en toute franchise, que seuls « At The The Same Time » et « Whole Lotta Kisses » sont dignes de figurer sur un Twelve Play, c’est du R Kelly comme on aime. Mais son côté Pied Piper refait surface lorsqu’ils tue l’amour sur « Son of a Bitch ».  « Go Low » s’en tire avec les honneurs et « Relief » semble s’être échappé du making of de Happy People. 

En tout cas, le mal est fait. Je n’attends plus rien de cet artiste.

Une réflexion sur “ R Kelly « Twelve Play : 4th Quarter » (bootleg) @@@ ”

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s