La fine équipe présente « La Boulangerie » @@@1/2


La Boulangerie

La fine équipe, composée des beatmakers pâtissiers Blanka, Oogo, Mr Gib et Chomsky, vous présente fièrement La Boulangerie (Just Like Vibes), en compagnie des artisans boulangers et associés Creestal, Quetzal, Mr Hone, Onra, DR et Mr Modo. Les gourmets sont conviés dans ce nouveau magasin franco-français à l’enseigne alléchante. La lecture de la trackliste met subliminalement l’eau à la bouche, comme si on se retrouvait en face d’une vitrine réfrigérée présentant devant nos yeux avides un plateau de 35 (!) délicieuses pâtisseries, entre « Religieuse », « Paris-Brest », « Macaron », « Choux à la crème », « Baba au Rhum » et pas mal d’autres gourmandises chocolatées. Truc insolite, on nous propose même du « Space Cake » !

 

Le concept de cet assortiment de gâteries instrumentales en tout genre est semblable à la boîte de Donuts de J Dilla livrée une semaine avant sa mort, avec  des techniques d’usage d’échantillons de soul et jazz des sixties et seventies qui s’en inspirent fortement sans trop copier. On pourrait dire dans ce cas que c’est un hommage gratifiant envers le défunt producteur Jay Dee, qui a fait naître autant de vocations que d’émois après son décès. L’ouverture de cette Boulangerie démontre bien que la relève est assurée, même dans nos contrées franchouillardes. On retrouve par ailleurs des ingrédients repris chez J Dilla, comme ce sample de « Envy » avec les M.O.P. (extrait de Ruff Draft) dans le morceau de « Brioche », mais aussi chez Pete Rock (la meringue de « We Roll » sur la dernière part de « Tarte au citron » ), le Wu-Tang (dans la frangipane du « Gâteau des rois ») ou encore Madlib (le « Makrout » possède un arrière-goût du curry bollywoodien de Beat Konducta in India). 

 

Pourquoi ne pas céder à la tentation après tout : c’est goutu, ça ne fait pas grossir et ça nourrit nos oreilles sans donner de crises d’audition. Et ce qui est génial dans tout ça, c’est qu’on n’a pas besoin de choisir lesquels prendre, on les déguste un à un sans se sentir coupable et on peut se resservir autant de fois qu’il nous plaît. C’est si appétissant sur le papier que ça nous donnerait vraiment envie de dévaliser la pâtisserie du coin.

 

Petit message perso pour la fine équipe (des fois qu’ils liront un jour ma chronique) : à quand Une Boucherie?

6 réflexions sur « La fine équipe présente « La Boulangerie » @@@1/2 »

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s