Jill Scott « The Real Thing (Words & Sounds vol.3) » @@@@


Rien que le fait d’évoquer la sortie du nouvel album de Jill Scott suffit à créer un engouement certain. Pas besoin de marketing ou coups publicitaires délirants, ni de rotations massives de single, simplement savoir que la déesse de la Nusoul revient comble de joie et de bonheur tous les vrais amoureux de soul/r&b. Quoique ses fervents admirateurs ont languit davantage en écoutant les extraits mis à disposition sur son forum. The Real Thing, le troisième volet de Words & Sounds sur Hidden Beach Recordings/A Touch Of Jazz, est à n’en pas douter une œuvre substantielle, où l’interprétation, l’écriture et la voix sont les éléments associés pour une parfaite retranscription des sentiments humains et de situations de la vie de tous les jours. 

Après la superbe introduction « Let It Be », l’impression que cet album ne s’ouvrira guère comme les précédents, c’est-à-dire d’une manière doucereuse voire affectueuse, se confirme à l’écoute du morceau éponyme « The Real Thing » : une ambiance rock/soul nous enivre littéralement, dans laquelle Jill transpire son tempérament ravageur grâce à cette force vocale qui rappelle les chanteuses de Rare Groove des années 70s. Pour tout le monde, Jill Scott se présente comme l’incarnation de l’amour, et pourtant, son premier extrait « Hate On Me » laissait transparaître sa vulnérabilité et son incompréhension face à la médisance et la lâcheté. Rarement a-t-on entendu la chanteuse en colère, c’est quelque chose d’impressionnant. Pour être franc, cet opus montre un tout autre visage de la chanteuse, comme on ne l’a jamais vu encore. Autre démonstration de son immense talent, « Celibacy Blues », un saut dans le temps, sur un air de blues, l’ancêtre de notre musique. Tout est d’époque, on reconnaît les deux guitares (acoustique et électrique), la contrebasse, la douce peine de Jill Scott… Il ne manquait plus que les applaudissements.

Chacune de ses nombreuses ballades sonne comme une perle rare, de la nusoul de luxe. Parfois légères et simplement magiques (« Come See Me », « Whenever You’re Around », « Wanna Be Loved »…), Jill Scott sublime par ses talents d’écriture et des orchestrations à la beauté fatale ; « My Love » convaincrait n’importe quel de ses prétendants à retomber amoureux d’elle, rien n’est jamais trop tard pour succomber à ses arguments. Quant à « All I », elle trouve les mots justes pour décrire ses fantasmes et ses envies avec une sensualité et un charme incroyable. Ou il convient d’un moment court et intense comme le suggère « Crown Royal », que l’on pourrait décrire comme un songe trop parfait pour s’en remettre, avec sans cesse cette envie de se replonger dans cette idylle éphémère conçue par notre imagination. Au point parfois de sombrer dans l’ « Insomnia », subir cette torture intérieure qu’est l’attente, à tourner dans son lit jusqu’à ce le réveil sonne sans mettre un terme à cette anxiété. Et quitte à se laisser surprendre encore une fois, « Only You » n’est pas la chanson d’amour à laquelle on s’attendait, on frémit à l’écoute d’une Jill Scott désemparée, déçue, attristée. 

Il devient alors évident d’imaginer dans quel état d’esprit Jill a réalisé The Real Thing. Une facette un peu sombre, comparé aux atmosphères heureuses de ses premiers albums, ressort des principaux thèmes et de son attitude. Même si Jill Scott nous gratifie de magnifiques chansons d’amour, elle évacue ses malheurs, sa rancoeur et des instants de profonde tristesse, en sortant ses griffes sous sa robe de velours. Mais la belle a séché ses larmes…

 

(chronique écrite le 12 Novembre 2007 sur Rap2K.com)

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.