Armand Van Helden « Ghettoblaster » @@1/2


Dix ans après « You Don’t Know Me », Armand Van Helden est devenu une figure bien ancrée de la House made in America. Tellement ancrée qu’il ne quitte jamais son club et adore écouter sa propre musique. Le prix de cette attitude anti-darwinienne, un Ghettoblaster ni ghetto, ni explosif. Le premier extrait « Touch Your Toes » ridiculise le rappeur Fat Joe, la version revisitée de « Playing House » des Kudu est transparente et « A Track Called Jack » rend un modeste hommage à la House de Chicago. Compte-rendu après multiples écoutes : ni plus ni moins qu’une douzaine de titres qui rappellent les compilations Dance des années 90, et qui s’enchaînent avec une linéarité synonyme d’ennui progressif. S.O.S ‘panne d’inspiration’ = moments de nostalgie des débuts ? Vite, passez ses anciens disques avant que le dancefloor soit déserté… 

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.