Public Enemy « Beats & Places » @@@@


25 ans que les Public Enemy sont en activité, c’est un anniversaire qui se fête ! Après avoir conquit la planète pour répandre leur message de paix, rallié des millions de partisans pour leur lutte pacifique contre le pouvoir en place, plaidé pour la cause des afro-américains, les vétérans Chuck D et Flavor Flav (krkrkrkr) prouvent leur bonne Foi avecBeats And Places. Un cadeau composé en premier lieu d’une partie CD, qui recueille une bonne douzaine de missiles nucléaires totalement inédits et fraîchement enregistrés, décompte fait de l’intro, de « Do You Wanna Go Our Way » en live, du « Air Conditionning » revisité et de l’interlude « PE Break It To Pe.A.Ces » qui regroupe leurs phrases mythiques. Comme une surprise en cache souvent une autre, un DVD vient compléter le support en proposant une douzaine de clips et quelques documentaires.

Après avoir annoncé leur tournée mondiale pour cette année 2007 sur « There We Go Again », les PE rentrent direct dans le vif du sujet en nous mettant plein les oreilles dès « Air Conditionning » et « Who’ Your Hero ». Sans oublier bien sûr le morceau réglementaire de Flavor Flav qui fait son one-man-show, histoire de ne pas regretter d’être passé à côté de son premier solo Hollywood. Bref c’était pour la parenthèse. Chuck D de son côté continue sans relâche de fustiger le gouvernement républicain, avec l’ogive « Grand Theft Oil » , sur laquelle un discours de George W Bush est trituré par des scratches. Ensuite c’est au tour du maire de la Nouvelle-Orléans d’être repris pour l’intro de « Hell No, We Ain’t Alright », un redoutable morceau caricaturant les Etats-Unis comme un géant aux pieds d’argile depuis le passage de l’ouragan Katrina, et qui recentre le débat sur les minorités devenues visibles. Musicalement, les PE ont de quoi surprendre, débordant d’énergie comme dans leur jeunesse. Il suffira d’écouter la bombe surpersonique « All Aboard The Nighttrain » pour vous en convaincre, et Chuck D suit le rythme avec un flow époustouflant. A l’inverse, le MC sait être posé en faisant du spoken-word sur l’air de blues de « Like It Is ».

Et pour entamer la conclusion, l’avant-dernière piste « I Gave You Soul » donne déjà un avant-goût de leur prochain opus qui s’intitulera How You Sell Soul To People Who Sold Their Soul ? prévu courant 2007.

20 ans après Yo ! Bum Rush The Show ! et la quarantaine passée, les Public Enemy n’ont pas pris une seule ride et restent plus que jamais en phase avec l’actualité. Ils ont su garder leur intégrité en criblant leur cible d’un discours politiquement engagé, poli et incorrect. Toujours numéro 1.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s