Wiley « Snakes & Ladders » @@@


Après un passage en major l’an dernier avec The Ascent (que j’ai zappé involontairement), le maître du grime Wiley redébarque sans prévenir avec son 10e album. Pour Snake & Ladders, il a choisi -mmmmh- Big Dada Recordings (filiale rap du prestigieux label Ninja Tune) pour publier ce disque ma Foi anecdotique.

Wiley « Evolve or Be Extinct » @@@½


Le pionnier du Grime, ce sous-genre de rap provenant de Londres, revient moins d’un an seulement après 100% Publishing avec un nouvel album beaucoup plus accessible. Evolve or Be Extinct, marche ou crève, nage ou coule, Wiley ne fait que s’adapter tout en faisant évoluer le genre.

Wiley « Playtime is Over » @@@@


On parle souvent d’exception culturelle française dans le monde de l’art. Le rap est une forme d’art, un art de rue comme on le dit souvent, et pourtant cette musique fait exception à cette exception dans l’Hexagone. L’un inhibe l’autre et ça s’annule. Où est alors cette fameuse exception culturelle française au sein du rap…