J Dilla « Jay Stay Paid » @@@@


D’habitude on se méfie pas mal des albums posthumes, on en a eu la très mauvaise expérience avec l’héritage de 2Pac : fonds de tiroirs rafistolés grossièrement conduisant à des albums bâclés aux instrus inadaptés, prises de voix approximatives à l’authenticité indéterminée (on n’est pas à l’abri d’une imitation), collaborations virtuelles hautement improbables, bataille judiciaire…

Slum Village (éponyme) @@@@


Après un passage en major chez Capitol, les Slum Village reviennent en indépendant avec un 4e album éponyme plus brut qu’à l’accoutumé. Donc oubliez le mielleux, mais néanmoins bon, ‘Detroit Deli’ ou la mixtape peu prometteuse ‘Prequel To A Classic’, car de toute façon ils ne pourront plus en refaire de classique tant que Baatin…