Archives du mot-clé Puff Daddy/Diddy discography

Puff Daddy « MMM » @@@½


Qu’on aime ou qu’on aime le détester, Sean Combs alias Puff Daddy a/k/a P Diddy est un grand magnat de la culture hip-hop et s’il devait être représenté sur l’échiquier du rap game, il aurait été réélu maire de New York. L’entrepreneur workaholic classy et boss d’un empire qui le classe parmi les plus hautes classes aux Etats-Unis avait décidé de réactiver sa carrière de rappeur en travaillant sur deux projets à la fois, MMM, grâcieusement offert comme cadeau pour son 46e anniversaire, et No Way Out 2, « la suite de » dont je reparlerai en temps voulu.

Lire la suite Puff Daddy « MMM » @@@½

Diddy-Dirty Money « Last Train To Paris » @@@½


Mardi 14 Décembre, 7h30, j’attends sur le quai de la gare. Grelotant par -5°C, je regarde désespérément le tableau SNCF indiquant un retard de 30min de mon train habituel, l’arrêt de 7h42, à cause des conditions météo rudes… Rageant. Pendant que je me sens condamné à congeler sur place avec d’autres usagers, je cherche sur la playlist de mon iPod Last Train To Paris, le nouvel album de Diddy que j’ai rippé la veille. Abusé, ce dernier accuse d’un retard de trois mois au moins, il y a de quoi râler gratuitement. Je sors subitement de mes pensées, à moitié engourdi par la morsure du froid, lorsqu’un TER s’arrête devant mon air médusé. Il s’agit en fait d’un précédent train lui aussi très retardé et qui va m’emmener en ville plus tôt que prévu, youpi ! Ni une ni deux, je monte m’y réchauffer, trouve une place assise dans un des wagons et je presse ‘play’.

Lire la suite Diddy-Dirty Money « Last Train To Paris » @@@½

Diddy « Press Play » @@@½


Diddy sans le P

Press Play,
 ça se passe de commentaire : c’est direct, pas besoin de mode d’emploi. Alors sans discuter, tu ouvres le boîtier bleuté (spéciale la cover), tu mets le CD dans le lecteur CD de ta chaîne Hi Fi, autoradio ou dans ton ordinateur et tu appuies sur le bouton ‘Lecture’. Voilà, tu ne discutes pas et pis tu écoutes, tu kiffes ou tu kiffes pas. Curieusement, P Diddy… pardon, Diddy, ne fait pas dans les concessions pour son 5e et dernier opus officiel (ça compte We Invented The Remix ?), qui initialement devait s’intituler PD5. Au dos de la pochette, on remarquera 19 titres, une foule de VIP et tout le gratin de la production actuelle (hormis Dr Dre et Scott Storch). Critiqué, adulé, détesté, martyrisé, politisé, série télévisée, empire Bad Boy divisé, le Diddy portrayé dans les médias n’est décidément pas le même que le Diddy qui met les deux mains à la poche lorsqu’il s’agit de faire un disque. Facile lorsqu’on est la plus grosse fortune du Hip Hop direz vous.

Chronique originale écrite le 15 Novembre 2006

Lire la suite Diddy « Press Play » @@@½

P Diddy & The Bad Boy Family present… « We invented the remix » @@@@


P Diddy & Bad Boy Records present We Invented The Remix… Oui c’est vrai, P Diddy a ‘inventé’ le remix… dans le monde du rap/r&b. Comme il le dit lui-même dans l’introduction, il n’était alors que manageur des Jodeci chez Uptown Records lorsqu’il a remixé le single de leur hit « Come and Talk To Me » qui a connu un certain succès au début des années 90. Sean ‘Puffy’ Combs a depuis toujours eu le chic de lancer des artistes à succès mais aussi des tendances pourrait-on dire. Au sujet des remixes, c’est un précurseur en la matière et là dessus, pas moyen de lui donner tort. Lui-même, lorsqu’il a sorti ce type de compilation, bon nombre de labels et maisons de disque ont repris cette idée.

Souvenez-vous en 2002 combien les bacs étaient remplis d’albums de remixes douteux à la qualité plus ou moins discutable: Destiny’s Child, Jennifer Lopez, même Nas… Mais avec P Diddy, il faut s’attendre à un bon produit commercial, c’est-à-dire qui plaît facilement tout en faisant ça bien, à partir des derniers hits de ses artistes de son label (exception faite de son amie Mary J Blige) sortis pendant l’année 2001/2002.

Lire la suite P Diddy & The Bad Boy Family present… « We invented the remix » @@@@

P Diddy & The Bad Boy Family « The Saga Continues… » @@@@


Période de crise chez Bad Boy Records. La débâcle a commencé lorsque Mase s’est retiré du rap game à la surprise générale l’été 1999 pour s’adonner à la vie pastorale alors qu’il venait tout juste de sortir son second album. Quant au second album de Puff Daddy (‘Forever‘) sorti cette même année, c’était la goutte d’eau en trop : recycler des vieux hits passés de mode finirait forcément par lasser. La séance de rattrappage avec l’album posthume de Notorious BIG (‘Born Again’) n’a pas nécessairement renfloué les caisses du label malgré le succès du single « Dead Wrong« , le duo d’anthologie avec Eminem. Et pour clore le tout, la fameuse affaire de la boîte de Miami avec une inculpation pour meurtre qui aurait pu stopper net sa carrière. Après de multiples séances à rebondissements devant les tribunaux, la ‘bomba latina’ se fait la malle, son dernier protégé Shyne prend neuf ans de prison ferme à la place de son boss qui, tranquillou, se renomme P Diddy. Il était temps d’effacer l’ardoise et repartir sur de nouvelles bases.

Lire la suite P Diddy & The Bad Boy Family « The Saga Continues… » @@@@

Puff Daddy & The Family « No Way Out » @@@@½


Nous sommes en 1997 et la Eastcoast venait de perdre un très grand soldat : Notorious BIG, l’un des meilleurs MC que la planète rap ait engendré dans les années 90. C’était entre autre le meilleur ami de Sean « Puffy » Combs alias Puff Daddy, le businessman/ entertainer/ rappeur et responsable du label Puff Daddy Records devenu Bad Boy Records. Sans lui, Biggie n’aurait jamais pu être découvert et connu le destin (tragique) qu’il a vécu et inversément, Puff n’aurait jamais pu engrosser de telles recettes et de succès, ni avoir la fâcheuse habitude de danser dans des clips.

L’un n’était rien sans l’autre et réciproquement. ‘Life After Death‘ venait tout juste de sortir et l’assassinat de Notorious BIG aurait pu tout stopper net. Pourtant ça n’a pas empêché Puffy et Mase de tourner le clip de « Mo’ Money Mo’ Problems ». Et à Puff Daddy de saisir l’opportunité de sortir ce premier album ‘No Way Out’ quelques jours après que la vidéo cartonne sur MTV, où l’ombre fantômatique de Christopher Wallace plane tel un spectre, normal puisqu’il en est le producteur éxécutif.

Rétrospective écrite en Octobre 2006

Lire la suite Puff Daddy & The Family « No Way Out » @@@@½