J Dilla « The Diary » @@@


Comme pour Pimp C, le label Mass Appeal nous offre l’occasion d’avoir en possession (encore) un nouvel album posthume de J Dilla dix ans après sa disparition. À ce rythme-là, il a déjà doublé 2Pac si on compte depuis Jay Love Japan en 2007 puisque The Shining était conçu de son vivant et Ruff Draft une…

J Dilla « Jay Stay Paid » @@@@


D’habitude on se méfie pas mal des albums posthumes, on en a eu la très mauvaise expérience avec l’héritage de 2Pac : fonds de tiroirs rafistolés grossièrement conduisant à des albums bâclés aux instrus inadaptés, prises de voix approximatives à l’authenticité indéterminée (on n’est pas à l’abri d’une imitation), collaborations virtuelles hautement improbables, bataille judiciaire…