J Dilla « Dillatronic »


Dillatronic est la nouvelle livraison posthume de beats conçus par J Dilla validée par sa mère Maureen Yancey alias Ma Dukes, compilée par les Alien Villainz (un crew de DJ originaire de Detroit proches du défunt) et publiée par la structure GreenStreets Entertainment. Comme l’indique l’intitulé, le thème est la musique électronique au sein des archives…

J Dilla « Rebirth of Detroit » @@@½


La sortie de ce nouvel album posthume de J Dilla sonne la fin d’un long imbroglio juridique et financier pour la famille du légendaire producteur de Detroit. Pour résumer, les droits de successions des productions de J Dilla étaient bloqués ce qui explique pourquoi depuis 2008 (depuis Jay Stay Paid on dira), aucun artiste proche…

J Dilla « Jay Stay Paid » @@@@


D’habitude on se méfie pas mal des albums posthumes, on en a eu la très mauvaise expérience avec l’héritage de 2Pac : fonds de tiroirs rafistolés grossièrement conduisant à des albums bâclés aux instrus inadaptés, prises de voix approximatives à l’authenticité indéterminée (on n’est pas à l’abri d’une imitation), collaborations virtuelles hautement improbables, bataille judiciaire…