Archives du mot-clé Big Kidz Records

Mad Skillz « I’m the DJ… and the rapper » [EP] @@@½


The Million Dollar Backpack a été le dernier disque de Skillz que j’ai chroniqué, ça va faire de ça bientôt dix ans. Pourtant notre ghostwriter préféré en a sorti d’autres des galettes depuis, il y en a eu trois entre 2010 et 2015 dont un produit par Bink!, et que j’ai involontairement zappés, faute d’avoir été mis au courant de ces sorties par les canaux habituels. C’est cruel parce que ce type originaire de Richmond, en Virginie, qui a sorti le très bon From Where?!? en 96 et côtoyé Timbaland, Pharrell et les Roots, aurait mérité d’avoir une carrière plus belle que d’être un MC aux compétences rares destiné à demeurer dans l’ombre de ceux pour qui il écrit secrètement. Juin 2018, Mad Skillz sort un petit album et cette fois, juré, c’est moins confidentiel.

Lire la suite Mad Skillz « I’m the DJ… and the rapper » [EP] @@@½

Skillz « The Million Dollar Backpack » @@@1/2


Question à un million de dollars : pour qui Skillz ghostwrite-t-il ? Pas de réponse. J’ai le regret de vous informer que jamais il nous l’avouera ouvertement, ses employeurs occasionnels également ont des clauses de confidentialités. N’essayez pas d’éplucher les livrets d’album hip-hop ou r&b tel un rat de bibliothèque des années durant, vous ne trouverez nulle part son nom en tant que parolier ‘fantôme’ inscrit autre part que sur ses disques ou lors de ses featurings. Le ghostwriter à temps partiel le plus célèbre de la planète gardera son secret jusqu’à la tombe. Skillz préfère mettre ses compétences de lyriciste option punchliner à son propre compte.

Et dire qu’avec tout le beau monde avec qui il a collaboré le long de sa carrière, il aurait encore pu être plus médiatisé que ça. À l’époque de From Where ?!?, où il se surnommait Mad Skillz, il côtoyait le collectif Da Basement, à savoir Timbaland, Missy Elliott et Magoo, il aurait pu ensuite embrasser une brillante carrière comme Mos Def au sein du label Rawkus, il aurait pu faire mieux avec Confessions of a Ghostwriter qui récupérait des morceaux du bootleg I Ain’t Mad No More (qui a suivi l’avortement de son contrat avec Rawkus Records), Skillz aurait pu capitaliser son rapprochement avec les Roots et Jazzy Jeff, il aurait pu faire un très bon éditorialiste avec rétrospectives annuelles The Rap-Up 200-something, mais il a préféré opter pour une ligne de conduite personnelle et suivre son propre chemin, avec sur le dos son Million Dollar Backpack (Koch Records). 

Lire la suite Skillz « The Million Dollar Backpack » @@@1/2