Brockhampton « SATURATION III » @@@@


Brockhampton, c’est qui c’est quoi? Un nom qui revenait souvent dans les suggestions d’écoutes des uns et des autres sur les réseaux sociaux durant la fin de l’année 2017. L’album en question c’était SATURATION III et la pochette montrait le visage d’une personne peinte en bleu qui verse une grosse larme. Soit mais ça ne répond pas vraiment à la question. Plus sérieusement, cette bande formée d’internautes venue du Texas est devenue en l’espace d’une trilogie échelonnée sur sept mois un vrai phénomène rap.

Résumé express de SATURATION I & II :

Chez les Brockhampton, ils sont tout plein, une quinzaine au moins : des rappeurs, chanteurs, producteurs et même un webmaster et un dessinateur. À leur tête, Kevin Abstract (Ian Simpson de son vrai nom). Le premier volet SATURATION est une très bonne façon de se familiariser avec cette troupe bourrée d’originalité, dans une ambiance proche des Odd Future ou Das Racist, en plus organique. En tout cas un univers frais et atypique, foutraque qu’ils creusent davantage sur SATURATION II. Thèmes plus sociaux liés à leur quotidien de jeunes fauchés qui débarquent dans la vie adulte, plus de musicalité (californienne par moment, logique puisqu’ils s’y sont installés), plus d’influences très actuelles comme le A$AP Mob ou Lil Yachty, bref plus varié et meilleur pour faire court.

Les notes :

  • SATURATION = @@@@
  • SATURATION II = @@@@½

SATURATION III

Ce troisième volet, qui reprend le même codage du tracklisting où un MOT est donné à chaque piste, démarre sur les chapeaux de roue. Grosse teuf sur « BOOGIE » !!! Avec du saxophone, à l’ancienne, party old school avec les sirènes, c’est comme plonger dans une piscine habillé•e avec le verre d’alcool. Et « ZIPPER« , c’est plutôt le lendemain comique avec du jazz-rétro en prime. Artistiquement on devine que le III se démarque des précédents numéros, il contient plus d’éléments pop et électro (« SISTER/NATION« , « STAINS« ), r&b aussi (« RENTAL« , « BLEACH« ). L’album s’achève sur le superbe et indescriptible « TEAM« , et on ne peut que saluer leur incroyable travail d’équipe dont les possibilités semblent infinies. Avec les Brockhampton, on assiste avec cette trilogie SATURATION à une montée en puissance d’un groupe génial, à un truc entièrement nouveau et c’est très excitant.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s