Akhenaton « Je suis en vie » @@@@


« Sentir les portes se refermer devant soi et se dire mon instant sest évanoui et ne reviendra pas » (Deuxième chance)

2013 a été une année pleine de rebondissements pour le groupe phocéen IAM et ses membres. Un retour applaudi avec Arts Martiens (certifié disque dor) suivi quelques mois plus tard dun au-revoir avec un album éponyme, puis dune tournée mondiale. Le début de la fin? Pas tout à fait, puisque le leader Akhenaton avait signé un deal solo avec Def Jam France, comme pour boucler la boucle, lui qui avait vécu les débuts du label Def Jam à New York. Autre changement de dernière minute : il y aura deux albums supplémentaires d’IAM bientôt.

« Je vends des rimes comme un savon/ On sort des tripes tout cquon vit et cque nous savons » (Mon texte, le savon part III)

La saga continue donc aujourd’hui avec le premier album de tonton Chill depuis huit ans (Soldats de Fortune date de 2006). Le titre de son 5e album parle pour lui-même : Je suis en vie. Parce que le temps qui passe inexorablement, mais Akhenaton est toujours là, debout après tant de batailles, le sabre aiguisé prêt à sortir du fourreau pour défendre ses idées.

« Jai été élevé à la dure par les rues de cette ville/ Pour réussir il y avait la queue jai grugé cette file » (Je suis en vie)

Nous en sommes là, avec plus de vingt-cinq ans de carrière dans les baskets et des mètres carrés de papiers griffonnés. Il est bon de commencer par faire le point avec « Tempus Fugit« , un texte très personnel à travers lequel AKH, 46 ans, prend conscience de tout ce temps passé en échappant à un incendie, et de voir à quel point chaque minute qui passe ne doit pas être perdue pour rien. Le voilà arrivé à cette période où la vie reprend de manière brutale tout ce quil a semé et connu. Inutile de paraître plus jeune quil ne l’est pour plaire aux ados. Notre quadra marseillais sest fait une raison et laccepte avec philosophie, ce qui a donné ce texte très adulte de « Je suis en vie » (avec le chanteur américain Tyler Woods), non sans un arrière-goût de cendre dans ses propos.

« Pour séchapper loin du royaume des rêves déçus/ Au lieu de jeter des ponts, les hommes lèvent des murs » (Même les anges)

Du regard perçant du rappeur ressort un pessimisme de rigueur, et une certaine forme de nostalgie imprégnée dans ses textes. Le discours na pas fondamentalement changé depuis De la Planète Mars…, cest cette envie de changer les choses qui a laissé place à du désespoir et de laigreur. Que malgré tous les efforts qui ont été fournis, le négatif a repris le dessus (« Dézolation« ). Sur « Même les anges« , il est question de la génération née après les années 2000 et totalement perdue, toutes ces valeurs qui disparaissent pour laisser place à la haine et la colère aveuglante, l’envie dargent facile (« A part les €« ). On pourrait y entendre un discours paternaliste si la vision très lucide dAkhenaton n’était pas si difficile à digérer. Evidemment, nous étions tous dans l’attente d’une réponse au retour des flamme de l’extrême droite qu’il a longtemps combattu à travers sa musique, il en donne une analyse pertinente sur « Etranges Fruits« .

« On sest trop usés à monter quon est des mecs biens/ Je commence à croire quen Vichy cest linstinct » (Etranges fruits)

Est-ce que Akhenaton vit dans une époque révolue ? Son discours est ancré dans la réalité actuelle et la génération qui a grandi avec Imperial Asiatic Men sauront parfaitement s’y reconnaître. Quitte à monter au créneau, il reprend son alias Sentenza pour un balancer un « Vrai Missile » sur le monde politique en employant des termes forts (le « sucrage universel »). Un morceau, que lon nattendait pas mais très important aussi, la troisième partie de « Mon Texte, le Savon« , probablement les plus beaux vers de rap français cette année. Il a aussi des mots plus doux pour les femmes qui subissent le sexisme ordinaire (« Souris, encore…« ). Il ne cache pas non plus sa nostalgie sur le superbe « Oriundi« , titre sur lequel retrace sa généalogie et lhistoire de sa famille italienne dispersée.

« Ces embrouilles qui démarrent pour un dislike ou un click/ Facebook et les tweets deviennent le prolongement normal de leur bite » (Tu brilles comme un miroir de bordel)

Et le rap dans tout ça? La passion vit toujours dans le coeur du rappeur. Avec l’assassinat verbal en règle (« Highlanders« ), sa plume laisse des écorchures, bien aidé par son protégé Veust Lyricist pour ce déluge de rimes en -eur où les anglicismes sont permis. On peut noter la présence de la relève RED.K, Perso ou le vieil ami FAF Larage et bien sûr son fidèle compagnon darme Shurik’N qui pose sur « J’aime le rap et le rap m’aime« , égotrip mais pas tant ça quand ce sont les monuments eux-mêmes qui prennent la parole. Enregistré entre Paris, New-York et chez lui dans son studio de La Cosca, Je suis en vie est un album possédant une teinte Soul omniprésente et organique. AKH et le compositeur Sébastien Damiani ont réalisé quasi tous les morceaux, DJ Daz soccupe des refrains. Soul, comme ce clin doeil à James Brown (« JJJames« ) et aussi Jazz comme sur « Sooo Bad » et le magnifique « Oriundi« . Dans lécriture, Akhenaton reste fidèle à lui-même, avec ces quatrains très carrés qui servent de refrain sonnant comme des slogans.

« Fallait pas marcher avec la chaînes aux big maillons/ Fallait être discrets, hypocrites, Bygmalion » (A part les €)

Ce qu’inspire ces 1h17 découte avec nos deux oreilles, cest un immense respect pour son auteur. On se nourrit de ses paroles, menées sur des instrumentaux impeccables, dans le calme, comme lire les pensées dun homme sage. Je suis en vie est un défi en soi pour ce grand soldat vétéran du Hip Hop français. Il sen tire avec honneur et dignité.

« Les jours écrivent en moi comme une feuille blanche immaculée/ Mon destin na quun seule branche miraculée/ Je ne suis quun élève assis, comprend et rêve/ qui récite la vie du bout de ses lèvres » (Immacolata)

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s