Pete Philly & Perquisite « Mystery Repeats » @@@1/2


La scène Hip Hop hollandaise émerge en dehors de ses digues, principalement grâce au beatmaker Nicolay (maintenant émigré aux States) et les Pete Philly & Perquisite qui continuent d’apporter de l’eau au moulin. Portés par les critiques encourageantes pour leur premier opus (Mind.state), nos deux Néerlandais n’ont pas tardé à livrer la continuation de leurs aventures avec Mystery Repeats.

Leur reconnaissance dans leur bas pays est devenue telle, que ce nouvel album s’est classé devant ceux de Kanye West et 50 Cent (en pleine guéguerre médiatique et marketing), sortis ce même 11 Septembre 2007. La nouvelle de ce phénomène endémique s’est répandue de manière virale à travers l’Europe, reste à vérifier si cette réussite commerciale est méritée par la critique.

 

L’ouverture de l’album se fait par un coup de « Clap Kick Flow », un petit beat-box sympathique pour l’échauffement, avant de se mettre ensuite en jambe avec les grosses basses de « Womb to Tomb », croisement entre le hip-hop jazzy caractéristique de Perquisite et des sonorités tropicales. L’effet de découverte procuré par Mindstate (dont on retrouve quelques ellipses sur différents morceaux de Mystery Repeats tels que « Believer » ou « Fish To Fry ») fait momentanément place au dépaysement, avec des alliances world music bienvenues, comme  sur les titres « Traveller », « Balance » et « Third Degree » empreints de chaleur latino.

Dans l’ensemble, la production musicale de Perquisite est un vrai régal, dans laquelle on peut retrouver d’imperceptibles influences des Tribe Called Quest et des Outkast (« Mystery Repeats » évoque « Wheelz of Steele » d’un certain point d’audition). Un coin d’ombre subsiste pourtant, sur « Last Love Song », une tentative ratée de 2-Step à la sauce hollandaise.

Microphoniquement parlant, Pete Philly n’est pas non plus exempt de tout reproche, sa diction reste perfectible (anglophonie oblige) et sa technique montre vite ses faiblesses le temps d’un « Freestyle ». A ce rythme-là, il va devenir meilleur en chant qu’en rap, comme il l’a si bien montré sur le bucolique « Time Flies ».

 

Pour être clair, Mystery Repeats est une suite logique dévoilant une facette colorée de leur Hip Hop semi-acoustique, plus ouvert sur le plan musical. Malgré ces défauts déplorés dans le paragraphe  principal, il ne fait aucun doute que l’évolution de Pete Philly & Perquisite se fera dans la meilleure direction possible. Honnêtement, l’engouement autour de ce groupe est amplement justifié.

 

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s