Calvin Harris « I Created Disco » @@@@1/2


En Février 2008 est sorti en France (avec six mois de retard…) I Created Disco. Derrière ce titre ma Foi présomptueux se cache la nouvelle coqueluche de la scène électro anglaise, Calvin Harris, 24 ans. Et après s’être délecté de son style flashy et désopilant, il ne fait pas l’ombre d’un doute que le jeune homme a fait ressurgir depuis son home studio ses doux souvenirs de la musique disco, new wave et brit-pop des années 80 qui l’ont vues grandir, avec des mélodies minimalistes et bigrement efficaces tout à fait modernes. Et oui, la disco fait son grand retour ce 21e siècle, non pas grâce aux compilations bon marché pour beaufs campeurs, mais à travers l’électronica. 

La vie de Calvin consiste essentiellement à s’enfermer dans son studio (qui fait aussi studio d’enregistrement) pour composer une musique simpliste arrangée sur synthétiseurs, à des années-lumières des délires jet-set des DJs français qui font fureur à Ibiza. Il n’invite pas non plus des anonymes pour chanter comme une casserole sur des tubes funk recyclés ou des pâles copies de Justin Timberlake, c’est lui-même l’interprète de ses premiers succès « Acceptable in the 80s » et « Vegas » défendus dans les charts britanniques. D’ailleurs on entend perceptiblement ce flegme typiquement british dans sa diction et ses récits succincts à mourir d’ennui (comme c’est le cas de sa musique de pub « Electro man  »). Et c’est justement ça qui rend sa musique décalée et fraîche, unique en son genre. « Merrymaking at my House » n’a pas eu l’engouement escompté lors de sa sortie en single, mais ça n’enlève pas le fait que ce morceau un poil sélect aurait fait un malheur dans les discothèques européennes et new-yorkaises. Le nom de Calvin Harris a atteint même l’hémisphère sud puisque la chanteuse pop australienne Kylie Minogue a fait appel à ses compétences pour X, l’album du grand retour. 

 

Est-ce vraiment indispensable d’énumérer les titres infectieux, ils le sont quasi tous. Les plus géniaux alors ? Je le fais ou pas ? Allez quelques-uns qui me reviennent en tête comme des baffes en pleine gueule : « Colours », « The Girls », « Neon Rocks »… Inutile de nier que Calvin joue volontiers sur les mêmes programmations de synthés mais jamais un morceau ne sonne pareil qu’un autre : l’éponyme « I Created Disco » est une relecture parfaite du dark-disco post-punk et son instrumental très calme « Love Souvenirs » rappelle les premiers beats des Neptunes pour Kelis. Et puis c’est fini ? Un sourire amusé pour faire comprendre qu’il n’y aura pas de replay pour tout de suite, car… il y a le 2e CD ! Trois inédits (aux caisses et basses électriques plus insistantes), trois remixes (signés Mr Oizo, Groove Armada et Tom Neville) et « The Girls » dans sa version acoustique (il faut être anglais pour oser faire des trucs pareils). 

Un commentaire Ajouter un commentaire

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.