Rim-K « Famille Nombreuse » @@@


Après Mon Afrique de Mokobé sorti avant l’été 2007, au tour de Rim-K de s’investir dans une union méditerranéenne France-Nord Afrique avec son second album Famille Nombreuse. Premier rappeur du 113 à se lancer en solo avec Enfant du Pays, celui-ci n’a pas chômé depuis avec son projet Illegal Radio, l’album 113 Degrés et la nouvelle réunion de la Mafia K’1 Fry Jusqu’à la mort. Sans temps mort, Rim-K continue son regroupement familial sur disque, produit en majorité par Frenesik (sa boîte de prod) et Therapy 2093 (pour la touche Dirty South à la française), avec un souci de développer au mieux son univers musical avec un rap qui s’adresse justement à toutes les générations d’auditeurs de France ou des pays du Maghreb.

« J’commence par une série de coups de barres de fer dans tes reins » nous interpelle-t-il dix secondes à peine avoir mis l’album en lecture avec « L’espoir des Favelas », une rime assassine en guise d’introduction qui a longtemps fait la marque de fabrique des classiques des Mobb Deep. Le coup de rentre-dedans violent s’ensuit par de la diplomatie en nous passant le « Salam » avant de faire les présentations avec le titre éponyme « Famille Nombreuse » aux accents raï prononcés, ça passe ou ça casse, comme le single « Clandestino ». « Le Gros » (feat Les Affranchis) ne manque pas d’idées et propose des morceaux conceptuels dans l’écriture qui se concrétisent par un « Parloir Fantôme » avec un Sefyu qui use bien de ses « mots de gorge », le « Miami » de DJ Cream pour parler de son Maroc, « Le Billet de Banque » avec Medine ou encore « Pilotes Crack Musik » pour rouler en R19 tunée. Côté instrus, c’est du très gros son, y a pas photo, idéal à passer à fond en voiture.

Rim-K s’est amélioré à l’écrit, puisqu’il s’est concentré sur ses textes axés sur les métaphores, hardcore comme d’habitude, mais plus consciemment, preuve de sa maturité artistique comme en témoignent le très beau « Au cœur des conflits », qui traite des disputes dans un couple, et « Collision » qui soulève bien des questions. On regrettera toutefois un flow qui continue de régresser, trop bourrin sur certains passages. En parlant de choc, « On flirte » marque la rencontre du 113 et des Psy4 de la Rime, l’union de deux des groupes de rap français les plus actifs de cette décennie. Pour résumer Famille Nombreuse, c’est un album bien ficelé par ses thèmes et homogénéisé par des instrumentaux lourds aux consonances orientales et ‘salement sudistes’ pour la plupart, exception faite de cet « Exercice de Style » absolument génial et qui ravira tous les puristes : écouter Rim-K kicker sur une prod à l’ancienne, ça gère, jusqu’à l’essoufflement.

 

(chronique original écrite pour Rap2K.com le 19 Décembre 2007)

Une réflexion sur “ Rim-K « Famille Nombreuse » @@@ ”

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s