Archives du mot-clé Bumpy Knuckles AKA Freddy Foxxx

MC Eiht « Which Way is West » @@@½


Il y a une conséquence du réchauffement climatique qui aura bien été bénéfique pour le rap, c’est le réchauffement des relations entre la Eastcoast et la Westcoast, quelles que soient les générations. Dr Dre a été l’un des premiers à tendre la main à la partie adverse avec Nas en 1996, puis il a conçu l’album du super-groupe éphémère The Firm, signé Rakim (avec qui ça n’a hélas pas fonctionné), Busta Rhymes,… La suite on la connaît et elle a été riche en collaborations.

Le docteur n’a pas été le seul artiste californien à basculer occasionnellement vers l’Est mais il faut dire que sa connexion avec DJ Premier sur Compton été 2015 en a surpris plus d’un, avant de remettre ça sur « The Documentary 2 » de The Game. Trop tard me direz-vous cette coopération entre 2 producteurs des plus emblématiques de leurs côtes respectives mais c’était important de le faire. Les voyages de Primo sur la côte pacifique avaient d’autres motifs professionnels comme cet album avec MC Eiht annoncé de longue date, Which Way iz West. G-G G-Gyeah!

Lire la suite MC Eiht « Which Way is West » @@@½

Kool Keith « Feature Magnetic » @@@½


Il y a tout un tas de choses que l’on pourrait dire sur Kool Keith, et d’autres plus inavouables encore. Esprit fécond et testicules bien pleins, le Black Elvis triple docteur aux innombrables pseudonymes mystérieux accouche depuis plus de trente années d’une voire deux progénitures par an, les plus récentes portant les couleurs bleue-blanc-rouge de Junkadelic Music, et autant de featurings illégitimes. Oui, il pourrait pratiquement ouvrir une banque de sperme. Feature Magnetic, son second disque tamponné Mello Music Group, pas tout à fait en solo non plus, lui ressemble en tout point.

Lire la suite Kool Keith « Feature Magnetic » @@@½

DJ Premier & Bumpy Knuckles « The KoleXXXion » @@@½


DJ Premier, tous les hip-hop listeners le connaissent obligatoirement, c’est une légende vivante, un dinosaure survivant. De l’autre côté du ring, un autre poids lourd moins notoire, Bumpy Knuckles a/k/a Freddie Foxxx. Les futurs trentenaires et plus l’ont connu avec son époustouflante prestation sur « The Militia » de Gangstarr et son beef avec Noreaga.

Ce qu’on sait moins, c’est qu’il a sorti son premier album Freddie Foxxx is Here entièrement produit par Eric B en 89. Il connaîtra ensuite une longue traversée du désert jusqu’au début des années 2000, son second album Crazy like a Foxxx étant annulé avant d’être réédité en 2008 chez Fat Beats. Il publie deux albums en indépendant dont The Konexion chez BBE Records avant de revenir à partir de 2010 avec plusieurs albums en communs (dont un avec KRS-One). Mais plus que n’importe quel autre de ses disques, KoleXXXion est indubitablement celui qui peut sceller sa carrière qui aura connu une gloire tardive.

Lire la suite DJ Premier & Bumpy Knuckles « The KoleXXXion » @@@½

Tech N9ne « K.O.D. » @@@@½


Tech N9ne est indéniablement un des MCs les plus sous-estimé de notre génération. Inconnu du grand public, ce rappeur excentrique originaire du Kansas possédant l’un des flows les plus rapides de l’univers a pourtant une discographie incroyablement fournie, au point de dépasser la barre du million de disques vendus en indépendant avec Killer (lire la chronique).

Il évolue constamment d’album en album, jusqu’à son treizième (!) sorti sur sa structure Strange Music Records, ce dernier se nomme K.O.D (qui signifie ‘king of darkness’) et s’est déjà vendu à plus de 30 000 exemplaires à sa sortie aux US. Pour une fois, je préconise de faire confiance aux chiffres, car dans le cas de Tech N9ne, ils témoignent réellement de l’ampleur de ce monstre inarrêtable.

Lire la suite Tech N9ne « K.O.D. » @@@@½

DOOM « BORN LIKE THIS » @@@@1/2


doom-born-like-this1Génialissime, c’est le terme qui me sort de la bouche quand j’écoute BORN LIKE THIS. Rien que la couverture qui ressemble à une affiche d’exposition culturelle imaginaire sur des civilisations occultes, à cheval entre très anciennes cultures disparues il y a plusieurs siècles et SF spécial super-héros… ou devrais-je dire super-vilains ! Le titre de ce troisième (véritable) album – où l’on remarque au passage que DOOM a perdu son préfixe ‘MF’ durant ces années de hiatus – repris d’un film de Charles Bukowski, que l’on entend proférer des paroles apocalyptiques tiré de son poème « Dinosauria, We » sur le morceau « Cellz ». A l’heure où les Iron Man, Spider Man ou Hulk cartonnent dans les box-office, il était temps que Daniel Dumile revêt son masque de métal pour semer le désordre et le chao… pour notre plus grand bien.

Lire la suite DOOM « BORN LIKE THIS » @@@@1/2