Gorillaz « The Now Now » @@@½


Un an après le festivalier Humanz, les Gorillaz nous embarquent dans mini-tour du monde avec The Now Now, leur cinquième album. Un nouvel album, si tôt? Pas une série de left-over à la D-Side? Oui, on parle bien d’un album tout neuf, dont certaines chansons fraîchement créées ont été présentées au public il y a quelques semaines pendant leur tournée.

À écouter et regarder le single « Humility« , une première piste en collaboration avec la légende vivante George Benson qui fleure bon les vacances d’été, The Now Now semble destiné à passer tranquillou sur une enceinte Bose à la plage. Bingo, les Gorillaz proposent une courte traversée des Etats-Unis où leur pop cartoonesque côtoie la funk californienne (« Hollywood« , leur troisième coopération avec Snoop Dogg, ainsi que « Kansas » dans une moindre mesure) avant de contempler l' »Idaho » avec une bande-son électro grandiose dont eux seuls ont le secret. Les Gorillaz ne chemine pas qu’à travers le continent américain, ils amerrissent sur « Lake Zurich » avec un instrumental funk spationautique que Jay Kay aurait approuvé et terminent par déambuler avec « Souk Eye« .

Malheureusement pour nous, ce cinquième album ne restera pas collectivement gravé dans les mémoires. Ils manquent ce grain de folie, cette excentricité, cet aspect laboratoire musical qui permettaient à Damon Albarn et sa troupe de traverser plus de frontières entre styles musicaux que celles des différentes nations du monde, de créer un vrai divertissement tout en faisant preuve de recherche sur le plan musical. The Now Now ne montre qu’une petite parcelle de leur univers bourré d’imagination, ce qui peut paraître déjà beaucoup (« One Percent« ) puisque l’album incite clairement à prendre la route.

The Now Now est en définitive plus un véritable album de Gorillaz comparé à Humanz (qui ressemblait trop à une compilation) que je conseille chaudement de mettre dans la sélection des albums de l’été. Pas tellement un compliment puisque cela signifie que ce trip de 11 titres aura probablement du mal à passer les autres saisons, à moins de voyager souvent vers les tropiques ou de lointaines contrées. On appelle ça un album de vacances.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.