O.C. « A New Dawn (2nd Phase) » @@@½


L’année dernière, O.C. avait lancé une trilogie dont le premier volet s’appelait Same Moon Same Sun, un pur concentré de hip-hop Eastcoast hélas un peu (beaucoup) passé sous les radars. Après la parenthèse Perestroika, album collaboratif avec Apathy, le membre éminent du crew légendaire des D.I.T.C. vient de publier cet hiver la phase 2 en restant dans le thème avec A New Dawn.

C’est presque sans surprise qu’on entend un sample de « Feelin’ Good » de Nina Simone pour le premier morceau, mais toujours un plaisir tellement la voix de la chanteuse regrettée nous fait quelque chose à l’intérieur. On n’a pas non plus cette impression d’entrée d’entendre du ‘vieux’, que ce soit au niveau du son et du style inaltérable de l’auteur des classiques Word…Life et Bon Appétit. OC est un rappeur qui a manqué d’être reconnu à sa juste valeur, ce qui ne l’a pas empêché de livrer d’autres grands albums ces dix dernières années, comme Oasis (avec A.G.) ou Trophies, le fameux collab project avec Apollo Brown, considéré comme un classique indie hip-hop.

La première partie de l’album glisse toute seule (comme on dit), très agréable avec « John Wick » (loin d’être aussi violent que le film avec son atmosphère modern soul), « 4 Eva » produite par Showbiz (qui veille aussi au bon choix de beats signés Dark Keys, Gwop Sullivan et Motif Alumni). La qualité est bien présente, avec une touche de classe que Rick Ross aurait bien salué (« Sunday Morning« , « Exhale« ), bien que la seconde moitié soit des plus classiques avec ces samples de pianos répétés (« Powerful », « Life Fast, Die Hard« , « Ignorances is Bliss« …). Pas mal de loops ont des airs de déjà-vu, certains sont d’ailleurs très facilement identifiables, exemple flagrant avec « Writing’s On The Wall » de Sam Smith (le thème du James Bond Spectre) utilisé sur « Fair Game« . On pardonnera quelques fausses notes, je pense à « Quick to Jump » ou un « Vibes » beaucoup trop nineties, sans toutefois trop fragiliser la cohésion de l’album.

C’est vrai qu’on passe plus notre temps à commenter les instrus que de se concentrer sur les textes d’O.C. mais c’est peut-être révélateur du fait que le rappeur, qui n’a rien perdu de son talent, n’impacte plus trop les esprits contrairement à d’autres fines plumes quarantenaires comme Masta Ace, Ras Kass ou Planet Asia. A New Dawn se termine comme il a commencé avec « Give It Up« , sorte de générique de fin qui crédite tous les membres du D.I.T.C. et bien plus. Rendez-vous est pris pour l’année prochaine pour la fin de la trilogie.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.