Dave East « P2 » @@@½


P2, pour Paranoia 2, est la suite de cet EP de Dave East publié par Mass Appeal à la rentrée 2017 et qui a connu un certain succès, plutôt qu’un succès certain. Ce projet est une réaction aux critiques qu’il a pu recevoir entre temps. Il sert aussi à maintenir le niveau d’attention du public et montre à quel point le rappeur de Harlem a faim. En revanche, un projet d’une quinzaine de titres et qui dure près d’une heure, ça ne répond en aucun cas à la définition d’un EP hein… ‘lol’ vertical.

Le principal défaut de Paranoïa était pour moi le choix des instrus, surtout ce point-là. Le flow trop régulier et monocorde ça passait. Rectification est faite sur P2. Sur ce nouvel épisode de parano, des noms comme DJ Khalil et Cardiak (sur le storytelling « Corey« ) et Illmind (le délicieusement soulful « Thank You« ) circulent parmi les crédits. Moins insipides que le précédent volet, les beats étoffent l’appartenance Eastcoast du rappeur. Néanmoins, en n’importe quelle situation, il conserve ce même flow : pour le calme et agréable « Never Been« , pour le r&b « Woke Up » (avec la voix de miel autotunée de Tory Lanez), etc… En ressort malgré tout de bonnes tracks comme « Powder« , « Thank You« , « What Made Me« …

Pour être synthétique sur le plan lyrical, Dave East écrit comme quelqu’un qui a déjà tout réussi, à s’en être sorti de la misère, à bénéficier de la reconnaissance, de travailler avec ses idoles comme Nas (qui ne pose toujours pas de couplet), Lloyd Banks qu’on aperçoit sur « Violent » (ça fait toujours plaisir de l’entendre) ou encore T.I. sur « Annoying » (un titre plutôt bien trouvé pour les auditeurs qui baissent les paupières avec le flow monocorde du rappeur). La chanteuse Marsha Ambrosius apporte une plus-value significative au titre final « Grateful« . Alors qu’il n’en est encore qu’aux portes de la consécration, à faire les cent pas devant, en reprenant les mêmes thèmes que depuis Kairi Chanel, à savoir les conditions de pauvreté et de difficultés dans lesquelles il a survécu, les homies et la source première de sa motivation qu’est sa fille (qu’on peut voir sur la pochette), que c’est un type street et fiable à 200%, etc… Puis maintenant le fait de réaliser qu’il devient connu, qu’il a fait du chemin, qu’il n’oublie pas son entourage et les femmes qui se bousculent devant la porte d’hôtel (« Annoying« ).

Montrant des signes d’impatience dans cette anti-chambre de la gloire, Dave East est-il vraiment prêt pour faire le grand saut avec un véritable album? P2 en est presque un d’album, presque… sur lequel il use de pas mal de cartouches qui auraient pu lui servir à l’avenir. Si près du but…

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s