Snoop Dogg « M.A.C.A. (Make America Crip Again) » [EP] @@@½


Mais qui c’est que rev’là, c’est ce bon vieux Oncle Snoop. Est-ce qu’il n’essaierai pas avec cet EP de rattraper le coup après le moyen Neva Left? Probablement, ou alors parce qu’il a besoin aussi de mettre son grain de sel contre Donald Trump?… dont on a encore du mal à croire qu’il fut élu Président de Etats-Unis il y a un an. Pas tant que ça, Make America Crip Again (abrégé en M.A.C.A.) est juste un slogan détourné pour faire campagne pour Bleus des « démocrip » (pour reprendre le terme de Kendrick Lamar)… en évitant de parler le plus possible de politique.

Le Double G s’était déjà payé la tête de Trump dans le clip de « Lavender (remix)« . Pour cet EP, il change la casquette de couleur sans forcément faire du gangsta-rap politique comme Ice Cube (qu’on n’a toujours pas entendu cracher du feu sur la Maison Blanche). Disons qu’il tente de fédérer les troupes en musique, prétexte pour sortir huit nouveaux titres aux instrumentaux vraiment bien choisis, parmi une prod « à la DJ Mustard » comme « 3’s Company » ou une autre plus laid-back telle que « SportsCenter (remix)« , en passant par le smooth « My Last Name« . ‘Laid-back’, ‘smooth’, des adjectifs que l’on retrouve couramment pour décrire du rap westcoast de manière générale, et moderne puisque Snoop se met au goût du jour les doigts dans la truffe avec « None of Mine » et « Dis Finna be a Breeze« . Kid Capri vient apporter une touche à l’ancienne mais pas trop sur « Good Foot« , et là de nouveau on acquiesce de la tête.

Quand les quelques featurings ne sont pas de jeunes élèves nichés dans son entourage (Ha Ha Davis, October London…), Snoop fait appel à deux personnalités qui n’ont pas encore réalisé qu’elle n’était plus très célèbres, Chris Brown et OT Genasis (l’auteur du tube « CoCo »), sur « 3’s Company« . Mais le résultat n’est pas dégueu du tout, on est même agréablement surpris. Pour diversifier un peu plus Make America Crip Again, et c’est la petite surprise pour la fin, la huitième track est une chanson funk réalisée par Dam-Funk (dont le style est reconnaissable entre mille en un millième de seconde) et interprétée par Shon Lawon. On pardonnera le manque de cohérence et un manque de message dans ce petit projet, c’est pour le kif on dira.

 

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s