Lil Yachty « Teenage Emotions » @@½


Parmi les Power Rangers de la trap, ou plutôt la bande Mumble Trappers, comptez sur force jaune (Young Thug), bleu (Lil Uzi Vert) et rouge/violet avec Lil Yachty. Il y a deux ans encore, personne ne murmurait le nom de ce dernier et en deux EP seulement, cet original originaire d’Atlanta a fini signé chez Motown à 18ans, tandis qu’il était décrié pour son zéro pointé en matière de Hip Hop. Vous avez bien lu Motown, label ô combien légendaire qui a depuis plusieurs années perdu de son excellence, sans vouloir jouer le vieux qui rouspète. Je n’ai pas parié un seul kopeck sur Yachty mais je m’étais dis « pourquoi pas… »

En écoutant ses multiples sorties, dont le refrain de « Broccoli » de D.R.A.M. et sur The Coloring Book de Chance the Rapper ou son single « Shout Out to the Roof« , j’ai eu envie d’y croire avec Teenage Emotions. Mais le garçon m’exaspère aussi vite que son succès éclair. Après un morceau d’intronisation pompeux (« Like a Star« ), Lil Yachty se tire une balle dans la barque avec « DN Freestyle« , qui permet d’évaluer son niveau à : faible. Mais aujourd’hui ce n’est plus un critère qualitatif. Au contraire critiquer la faiblesse lyricale d’un rappeur ou le fait qu’il chante comme un pied, avec en sus l’haleine d’autotune sortant d’entre des dentiers dorés, revient pas loin de se faire taxer de traditionnaliste ou d’élitiste.

Vient alors le single « Peek A Boo » (avec les migos) et cette fameuse phrase qu’il a écrite « She blowed that dick like en Cello » en ne sachant pas du tout de quoi il parlait (nous non plus). Courage, il reste à passer en revue encore… 18 morceaux de pop-trap. Alors on va faire comme si on aimait ça, mais c’est dur lorsqu’il devient aussi insupportable à l’oreille quand il part dans les aigus (RIP le sens de l’audition). Quelques tracks attirent l’attention un instant, comme « All Around Me » avec YG (si vous vous demandiez ce que devenait Lex Luger… il est à la prod), ou « All I Had To Say« , cependant les ritournelles ennuient au bout d’une vingtaine de secondes. Les notes caribéennes de « Better » et « Forever Young » avec Diplo lui assurent de mettre sous le coude quelques tubes bien mainstream et radio friendly donf, au cas où.

Au milieu de ce patchwork sans réel intérêt subsistent « Moments in Life » et « Lady in Yellow » (bravo à Wondagurl pour la prod), qui joue parmi les meilleurs titres de Teenage Emotions (même si c’était tout de même facile). Reste à faire encore un effort pour arriver jusqu’à la fin de l’album, en passant par le pop « Running With a Ghost » et le pop 80s « Bring it Back« , son autre single. Attendez, il n’est pas né en 97? Quant à « Priorities« , rien de moins qu’nu témoignage des choses importantes de la vie signé par un garçon parfaitement immature. Lil Yachty réfléchit et agit comme post-ado qui ne pense qu’à se taper de la chatte, être le roi de la fête et traiter ses ennemis de « pussy n****« . Mais à ce compte-là, autant écouter Goblins du dérangé Tyler The Creator, ça a carrément plus de gueule.

Pour terminer ce Teenage Emotions qui ne mérite aucune mention, ni une note sous la moyenne, Yachty essaye (en vain) de toucher la corde sensible en écrivant un morceau à sa maman. Symptomatique d’un élève trop moyen qui, après tout, parvient à rendre un travail dans les délais et à faire décrocher un petit rictus à ses profs pour atténuer leur sévérité. Cette pochette illustrant la diversité de la jeunesse actuelle est la meilleure chose que je retiens de ce premier album. Par ailleurs, j’ai pris bien plus de plaisir à écouter DropTopWop de Gucci Mane et Metro Boomin’, mais dont je n’ai rien à dire dessus qui fasse plus de trois phrases.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s