Apathy « Handshakes with Snakes » @@@½


Il doit sûrement y avoir une place quelque part dans le top10 des rappeurs blancs pour notre membre honoraire de l’Army of Pharaohs Apathy. Rappeur et producteur qui plus est, de tout son cinquième album solo Headshakes with Snakes.

Une petite introduction et c’est parti pour douze titres 100% rap eastcoast (oui le Connecticut d’où il vient en fait partie). Et ça démarre fort avec « Pay Ya Dues« , critique du système et mentalité des maisons de disques, qui réussit par rendre mélancolique un sample de « Can’t Hurry Love » de Diana Ross avec supplément de scratches de Busta Rhymes. L’auteur de Eastern Philosophy se permet de défendre son art en rappelant avec fermeté que « Rap is not Pop« , armé d’un flow qui débite sans faillir, en totale maîtrise tel R.A. The Rugged Man, des propos qui pourraient le faire passer pour un vieux réac’ radical et conservateur. Néanmoins le type est trop ancré dans la présente réalité pour que cette critique soit valable. Il remet ça sur « Attention Deficit Desorder » sur une vibe très jazzy qui réclame toute notre concentration. Et quitte à accélérer son flow qui fait écarter la concurrence sur son passage, autant se mesurer à Bun B et Twista sur « Moses » avec un instrumental bluesy pour mettre tout le monde d’accord.

Outre ses aptitudes au micro (oulala « Amon Raw« ), Apathy s’en tire à bon compte en matière de beatmaking. Du sample jazz-funk à la fois ‘madlibien’ et ‘currensiesque’ pour « Don’t Touch That Dial » (avec les experts en écriture Ras Kass et OC) au rock psyché sur « Run for your Life » (avec OC de nouveau), le panel est très varié. Côté invités, en plus de ceux déjà cités, on peut ajouter Oh No, Blacastan (sur le très beau « Blow Ya Head Off« ), Pumpkinhead et les Psycho Realm B-Real et Sick Jacken sur le morceau-titre. Handshakes with Snakes est un album très bien éxecuté qui répond aux normes hip hop les plus drastiques (qui a dit « puriste »??), mais quitte à être difficile, on aurait voulu que Apathy se lâche encore plus. Ou alors n’est-ce qu’un prélude à Widow’s Son prévu pour 2017?

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s