Musiq Soulchild « Life on Earth » @@@½


Musiq Soulchild is back… en indépendant. Fini les contrats avec les maisons de disque, notre chanteur néosoul s’est débarrassé des contraintes de formatages qui l’ont conduit au mal-aimé Musiqinthemagic en 2011. Pour Life on Earth, son 7e opus, Musiq s’est associé au producteur expérimenté Warryn Campbell et son label My Block Records.

Oh,  un détail qui va rendre triste quelques connaisseurs : fini les titres écrits phonétiquement en un seul mot. A-t-il définitivement perdu la créativité et la spontanéité de sa jeunesse lorsqu’il était chef Def Soul ?

Peut-être que oui, ou peut-être qu’à l’aube de la quarantaine, Musiq Soulchild est devenu simplement un homme, un artiste mature qui connaît la musique et ce qui ferait plaisir à son public. Et les plaisirs, le chanteur-producteur sait les faire varier, à commencer avec des beats hip-hop un brin à l’ancienne (« Wait a Minute« , « Heart Away« ), puis des downtempo r&b classique qui sonne très début des 2000’s (« I Do » et « Part of Me« ). Plus vintage encore, « Changed my Mind » joue dans un esprit Earth Wind & Fire puis fait place au motownien, pour ne pas dire merveilleusement Stevie, « Walk Away« . Peu importe le tempo ou le temps qu’il conjugue, Musiq est partout à l’aise, pour nous mettre tout le temps à notre aise. L’aérien et frais « Loving You » et « Alive and Well » permettent de se vider la tête et de voir la vie du bon côté. Il arrive que des fines touches de trap sont disséminées avec parcimonie dans diverses chansons, pour faire actuel.

Textuellement parlant, on a connu Musiq plus inspiré, les idées finissent par s’épuiser au fil de chansons mais il sait toujours tirer les émotions de n’importe quelle situation, même de celles qu’on a déjà vécu ou entendu maintes fois. Le long des douze titres, quelques collaborateurs se sont ajoutés à la liste comme JoiStaRR, la rappeuse Rapsody sur « Far Gone » et Raphael Saadiq co-écrit « Loving You« .

Point de vue style (groove, onctuosité…), Life on Earth semble plus proche de la trilogie parue chez Def Jam à ses débuts que ses albums parfois hasardeux parus chez Warner. C’est un album qui, sans être extraordinaire ni original au regard de sa carrière, lui ressemble beaucoup et masse les oreilles comme il faut. On *petit coeur avec les mains*.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s