Anderson .Paak « Malibu » @@@@½


Deux voies s’offrent à vous pour la chronique de Malibu d’Anderson .Paak :

lire l’article de @evidji pour Now Playing Mag dans laquelle j’ai rédigé la présentation du chanteur ;
– ou démarrer directement ma  review en cliquant sur le lien ci-dessous vous invitant à en savoir plus.

En attendant qu’un nouveau Frank Ocean pointe le bout de son nez, Anderson .Paak attendait patiemment son heure. Et l’heure de vérité est arrivée avec son lot de promesses, toutes tenues. Oui : Malibu est vraiment le disque que l’on attendait tous comme des fous depuis sa révélation sur Compton de Dr Dre l’été dernier. Venice avait révelé une certaine aisance du chanteur à la voix cassée pour le changement de registre en gardant un état d’esprit indie. Sur Malibu, le chanteur d’Oxnard offre plus de possibilités en migrant vers le r&b, jazz, la nusoul, la funk, la pop et le rap aussi, sans que cela nuise à l’ensemble puisque tous ces éléments sont constitutifs de son univers musical, comme s’il assemblait les arcanes de chaque genre.

Et alors qu’on s’imaginait dans un coin de notre esprit un possible coup de pouce de Dr Dre (un couplet, peut-être une ou deux prods), Anderson n’a finalement pas consulté le docteur pour son second album. Ni même fait appel à Kendrick, ou bien Snoop Dogg par exemple. Il a préféré travailler avec le producteur Dem Jointz, l’autre révélation de Compton, sur le sexy « Sillicon Valley » (évidemment c’est une métaphore). Dans l’ensemble, Breezy Lovejoy (son autre surnom) a su parfaitement s’entourer pour mettre à profit ses talents et sa polyvalence. Hi-Tek a récupéré une basse funky à souhait pour « Come Down« , Madlib a rendu possible une collaboration avec BJ The Chicago Kid (l’autre grand disque soul/r&b à venir ce premier trimestre 2016) sur une boucle totalement dépoussiérée (le titre nusoul « The Waters« ), Like des Pac Div a trouvé une belle boucle de piano jazzy pour « Room in Here » (featuring The Game), le canadien Kaytranada apporte une fine touche d’électro sur « Lite Weight« , 9th Wonder sample fraîchement Hiatus Kaiyote sur « Without You » (en plus d’amener Rapsody sur un couplet)… Chaque producteur semble indispensable à ce kaléidoscope hypnotique. En fait, chaque titre est indispensable, oscillant entre le très bon et l’excellent.

Malibu est un album qui fait beaucoup de belles vagues avec de bonnes vibes en ignorant avec élégance les sirènes du flux mainstream. Avant toutes choses, Anderson .Paak livre un album déjà très mature et personnel dès la première chanson très bien écrite « The Bird« , dévoilant son contexte familial. L’amour pour sa mère est infiniment touchant sur « Carry Me« , quand l’âme du petit garçon qu’il était refait surface. Sur une note plus légère, le single très funky « Am I Wrong » (avec un bref saut de ScHoolboy Q) nous fait compter les jours avant l’été prochain. Et que dire du smooth « Heart Don’t Stand a Chance » et « Your Prime » (toutes deux produites par un exceptionnel DJ Khalil), ou bien la ballade entraînante « Put Me Thru« , Anderson .Paak atteint le top niveau avec une facilité déconcertante.

En fait, Dr Dre n’a pas besoin de lever le petit doigt, il l’avait déjà fait : attirer notre attention sur cet incroyable talent. Anderson .Paak avait déjà tout d’un grand, il fallait juste un coup de projecteur pour remarquer à quel point ce diamant brut peut briller. Avec Malibu et un futur LP avec Knxwledge dans les rails, Anderson .Paak vous souhaite une bonne année 2016. On peut d’ores et déjà commencer à deviner quel nom portera son troisième album parmi les noms de plages de californiennes.

Epilogue : deux semaines après la sortie de Malibu, Anderson .Paak signe finalement chez Aftermath Records, comme une évidence.

 

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s