Warren G « Regulate… G Funk Era part II » [EP] @@@½


Une faille spatio-temporelle de quinze minute s’est ouverte en Californie la veille de la sortie digitale de l’inattendu Compton de Dr Dre : Warren G a présenté sur soundcloud un EP qui se veut un hommage pour les vingt ans du grand classique Regulate G Funk Era. L’exercice est risqué, l’ère G Funk a beau être révolue, le demi-frère de Dre compte bien faire valoir son titre de prince du genre et utiliser un précieux joker : des enregistrements posthumes de Nate Dogg.

Il était prévu depuis deux, trois ans que Warren G prépare un album conçu autour des dernières prises de voix du défunt chanteur à la voix d’or qui a marqué toute une génération d’amateur de rap westcoast. Un prétexte aussi pour Warren d’effectuer un éphémère retour remarqué lui qui est devenue une relique du gangsta-rap californien et qui – avouons-le – n’est plus vraiment dans le coup depuis The Midnite Hour. Il faudra se laisser convaincre par ces quatre morceaux inédits et « My House » réussit à nous ramener à cette bonne vieille époque à LBC. Notes graves de piano, petits sons typiquement G Funk et un refrain de Nate Dogg, que demander de plus sur cet egotrip? Car bien qu’on connaisse la chanson,  Warren G rappelle à travers ses paroles qu’il est malgré tout une légende. C’était lui aussi, avec LL Cool J, qui avait redressé Def Jam dans les années 90. Mais ça il ne le dit pas.

« Saturday » est du genre relax comme titre, avec une introduction de l’incontournable DJ EZ Dick, avant que Nate Dogg n’entame le premier couplet. La suite se déroule bien avec les passages de E-40 et Too Short pour représenter la Bay. Sur le titre suivant « Keep On Hustlin« , c’est le sud qui est à l’honneur avec Jeezy et Bun B et cette fois Warren G a sorti la guitare pour les bonnes vibes (avec du piano qui marque le tempo). La recette du G Funk est respectée selon la tradition. Puis ça tombe bien, c’est l’été. La quatrième et dernière piste n’aurait pas un caractère ironique si l’apparition d’outre-tombe de Nate Dogg n’était pas sur un morceau qui s’appelle « Dead Wrong« , avec un refrain funeste de surcroît. Qu’est ce qu’il nous manque Nate, il est parti trop tôt sans laisser d’héritier. Warren G par contre ça va pas trop mal, on peut le remercier d’avoir ressuscité son ami.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.