DJ EFN « Another Time » @@@½


Roi de la mixtape de Miami (plus d’une quarantaine en 20 ans!), légende discrète de la culture hip-hop, DJ EFN s’offre, et nous offre, sa première compilation officielle sur CD, édité sur sa struscture Crazy Hood Productions. Les nostalgiques des compiles rap de DJ Clue, Tony Touch ou encore Statik Selektah vont rajeunir d’une grosse dizaine d’années au moins avec Another Time ! Le titre correspond tout à fait à l’esprit ‘back in the days’. Vu le nombre incalculable de connexions qu’il a tissé au fil des années, il y a foule sur ce projet qui concrétise l’ensemble d’une carrière bien remplie. Le genre de chronique où le name-dropping tombe tous les cinq mots en moyenne. Pour l’anecdote, c’est le graphiste Skam2 (Tribe Called Quest) qui a dessiné la pochette.

Ce n’est jamais un exercice facile de commenter un album contenant une variété de morceaux eux-mêmes présentant des combinaisons incroyables de rappeurs. La première déjà, pour le morceau-titre « Another Time« , on compte Inspectah Deck (Wu-Tang), Guilty Simpson, les M.O.P. et un type se pseudo-nommant Bernz. Effectivement, on revient à une autre époque avec tous ces vétérans. Et les noms viennent de tous les côtés, de la East, de la West (« Selfish » avec les vétérans King Tee, Kurupt et Dashawn et « South-West » avec MC Eiht, Blu et Kam), comme du South, avec Gunplay (Don Logan c’est lui) plus Denzel Curry sur « Lane 2 Lane » (bien vu le sample de « My Little Girl » de Bobby Humphrey) et l’immense « Survival » avec Juvenile et Trick Daddy (et les dead prez). La Jamaïque est aussi « in the place to be », en tout cas spirituellement, avec le riddim « Fayah Gunz » avec les Smiff-N-Wessun (toujours dans leur délire reggae), Spragga Benz et Kardinal Offishall, ainsi que sur  « Warrior » avec NORE, David Banner et Jon Connor. Pour connaître la quasi-totalité des guests, se référer à l’impressionnante liste de tags en bas de la chronique.

Parmi mes gros coups de coeur, il y a « Lane 2 Lane » et « Survival » que j’ai déjà cité, mais aussi « Paradise » avec Talib Kweli, Wreckonize et Redman (l’instru est réellement hyper agréable) et « Who’s Crazy » avec la combinaison Troy Ave/Scarface/Stalley sur une production de DJ Premier, même si on a connu bien mieux par le passé. Autres moments forts, les couplets de Killer Mike (« If U Run« ), Cormega (« Motivation« ) ou alors le rookie Your Old Droog (« Revolutionnary Ride Music« ), dont on a cru à ses débuts qu’il s’agissait de Nas tellement leur style et leur voix sont proches. À noter la présence du fils de Big Pun, Chris Rivers, sur « When I’m Dead« .

Très dommage que plusieurs tracks un niveau inférieur passent sans interpeller malgré des combinaisons intéressantes, la faute à des instrus génériques qui font que notre attention se relâche automatiquement. Evidemment le but n’est pas d’être dans la tendance actuelle mais de nous ramener vers le début des années 2000 (peut-on estimer), la démarche n’est pas semblable à celle de DJ Khaled ou Drama. Mais, même, certains titres nous font ni chaud ni froid, comme ce « Crazy Dope » avec son refrain très old school de Milk Dee  (pour ne pas dire repompé sur « Top Billin » de MC Shan) ou encore « Power » malgré la présence de Masta Ace. Vraiment dommage donc. Cela dit, il faut retenir les bons moments de hip-hop que nous procure Another Time et s’agenouiller devant la très importante carrière de DJ EFN, ce héros méconnu du marché de la mixtape.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.