Fabolous « The Young OG Project » @@@½


Qu’un cadre du label Def Jam sorte un album est toujours un événement. Cinq ans que Fabo avait déserté les bacs en disques neufs, depuis Loso’s Way l’été 2009. Le rappeur de Desert Storm n’a pas chômé pour autant, contentant ses supporters avec sa trilogie Soul Tape, alors qu’une suite de Loso’s Way semblait se profiler. Puis *pouf*, The Young OG Project est arrivé dans le traîneau du papa Noël.

De la part d’un rappeur qui a surfé sur la rap/r&b durant les années 2000 en s’adaptant aisément aux tendances, c’est à  moitié étonnant de constater qu’il s’en sort plutôt bien. Quitte à aller jusqu’à modeler son flow avec les phrasés à la mode trap music, ce qui peut sembler franchement moyen. Cependant vu le nombre de fois où je lui ai reproché son flow trop monotone, on ne s’en plaindra pas pour cette fois. Puis cette impression finit par se dissiper au fur et à mesure des écoute et The Young OG Project finir s’apprécier à sa juste valeur. Ça sent la poudre dès le premier morceau (« Lituation« ) et l’odeur ne s’efface pas jusqu’à la fin. Fabolous ajoute de nombreux clins d’oeil à des rappeurs Eastcoast mythique, que ce soit les Brand Nubian, Notorious BIG (dont les premières phrases de « Juicy » sont reprises sur « All Good« ) ou Nas (« Good For The Winter » reprend le même sample que le classique « Represent« ).

Fabolous sait aussi choisir ses instrus et plus ils sont efficaces, plus il élève le niveau lyrical, comme pour « Bish Bounce » avec son rythme très sec et ses notes de pianos. Bon, il y a l’exception qui confirme la règle comme sur « Young OG II » quand il rappe « see the world is constipated/ no one gon’ give you shit » (Big Sean a de quoi se dire « ça aurait pu être la mienne »). J’ai ri. « Rap & Sex » ne ressemble pas du tout à ses anciens morceaux crossover rap/r&b tout doux auquel il nous avait habitué, c’est bien plus cru (avec des bruitages si ça ne suffit pas). « We Good » avec Rich Homie Quan est parfait pour viner. Il sait aussi s’entourer, pas forcément d’artistes appréciables mais qui marchent (Chris Brown a ses hormones qui parlent sur « She Wildin’« , French Montana…). Le comédien Kevin Hart est de la partie sur « Cinammon Apple ».

Maintenant que Fabolous est revenu dans le circuit, il ne manque plus qu’il sorte Loso’s Way 2 cette année et c’est plié. Bon retour!

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.