Yancey Boys « Sunset Blvd » @@@½


Yancey Boys était le nom du premier album solo de Illa J, le frère cadet de feu J Dilla, John et James Yancey dans la vraie vie. Aujourd’hui, Yancey Boys est devenu le nom d’une petite confrérie regroupant Illa J donc, l’esprit de Jay Dee vivant dans des cartons d’instrus inutilisés, et Frank Nitte, un proche de la famille, moitié des Frank-N-Dank. On s’en roule une et c’est parti pour Sunset Blvd.

Yancey-Boys-Sunset-Blvd

Pas seulement Frank Nitte est venu épauler le jeune Illa J sur cet opus, mais aussi des MCs de Detroit et d’autres prestigieux rappeurs ou chanteurs pour épauler le jeune John Yancey. On commence par les plus prestigieux, Common et Talib Kweli, placés sur deux morceaux coup de coeur, le soulful « Flowers » et « Quicksand« , où la magie du sample pioché par Jay Dee a su transcender les années. Pas évident de cibler la période durant laquelle ces prods ont été conçues mais l’estimer d’avant 2000 ne paraît pas aberrant, quand les Slum Village s’appelaient encore J-88. En parlant des SV, T3 fait une apparition sur l’excellent « Jeep Volume« , sur un instru alternant entre un sample bluesy et celui du fameux « Look of Love » (look qu’il a beaucoup utilisé) rejoué au synthé. Parmi les autres noms qui attirent l’attention : J-Rocc, Posdnuos des De La Soul, Guilty Simpson, DJ Rhettmatic,…

Pas toujours évident par contre de perpétuer l’héritage de Dilla. Illa J peine à imposer sa présence avec technique et charisme, éclipsé par la trop grande aura de son défunt frère. Dommage qu’il ne chante pas souvent, il n’exploite pas suffisamment cette qualité. Heureusement que Frank et les divers featurings peuvent prendre le relai. L’autre bémol concerne certains instruis, mal choisis ou retravaillés, ou au mauvais endroits comme « Go and Ask thé DJ« , « The Evening » qui clotûre l’écoute et « Without Wings » qui a vite fait de tourner en rond. En dehors de ces titres, on ne boude pas notre plaisir de découvrir ces instrumentaux jusque là jamais entendus, surtout quand ils sont bien utilisés (« Flowers« , le funky « Slippin’« , « Honk Ya Horn » avec le soulsinger J.Pinder, « The Throwaway« , « Jeep Volume« , bref tous les autres titres). Ma Dukes peut être fière de ses enfants et de leurs amis.

 

 

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.