« Self Made vol.3 » @@½


Et de trois. Rick Ross et son label Maybach Music Group présentent leur livraison annuelle Self Made, avec comme d’habitude les dernières nouveautés du label sur la même gamme d’instru depuis deux ans.

D’entrée de jeu, Self Made 3 entame avec la seule vraie évolution du style de la concession : une intro « MMMaybach » Music remaniée. Ceci pour introduire un morceau de Lil Snupe, jeune rappeur de 18 ans tristement devenu célèbre : il a été assassiné en Avril dernier. Il était l’un des protégés de Meek Mill, qui profite de l’occasion de présenter Omelly et Louis V Gutta sur cette compilation. Mais le vrai rookie ici est répond au nom de Rockie Fresh, que certains spécialistes connaissent déjà, et qui ne convainc pas à 100% avec « What Ya Used To » (prod Hit-Boy) et « God Is Great« .

Ensuite on passe aux cadres du label MMG, à commencer évidemment par Ricky Rozay, pas franchement mis en valeur par des beats copie-carbone typiques, sauf quand il opte pour une prod soulful de Jake One, comme c’est le cas de « The Great Americans » et « Poor Decisions » de Wale, avec le lunetteux Lupe Fiasco qui n’assume pas ses critiques passées envers Ross et confirme qu’il est une putain de girouette. Bref… Quitte à discuter des meilleurs titres à retenir (selon moi évidemment), citons « Coupé & Roses » de la valeur sûre Stalley et « Black Grammys » avec Wale, alias le mec qui rappe comme s’il avait atteint le sommet de l’art, Meek Mill, alias le mec qui rappe comme s’il ne comprend rien, Rockie Fresh, le mec qui doit faire ses preuves, et J.Cole, le mec qui complète par un featuring. « Know You Better » d’Omarion est un bon moment de r&b, avec Pusha T et Fabolous (vous avez dit r&b? le voilà).

Meek Mill n’épate plus grand monde avec « Levels« , c’est à se demander si ce garçon n’a pas de problèmes d’audition pour gueuler comme ça. Gunplay continue de faire patienter son auditoire avant la sortie de son premier solo en sortant sa Lamborghini « Gallardo » du garage, dont les vrombissements intimidants de la sortie d’échappement et du V10 sont tellement plus jouissifs que les featurings Rozay et Yo Gotti. Après si l’envie de découvrir le reste vous prend, je préfère pour l’instant m’en tenir au fait que ce troisième volet manque d’ambition et de vision à moyen-terme, et surtout de vrais gros sons.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.