Lil Wayne « I am not a Human Being II » [Deluxe Edition] @½


Gremlins 2, le retour. A 30 ans seulement, la vedette de Cash Money Records cumule plus d’une centaine de featurings et depuis ce mois de Mars 2013 un 10e album solo. Surhumain? La preuve que non, sinon il n’aurait pas été victime de ses premières crises cardiaques il y a quelques jours. Le syrup mélangé à l’hyper-activité vraisemblablement. Ou alors parce qu’il a totalement pété les plombs sur I Am Not a Human Being 2, version trash XXX de The Carter IV.



Lil Wayne a son cerveau sur les drogues et met sa bite dans le nôtre. Avec cet album, vous saurez tout sur le ‘Weezizi’ (Claire, si tu me lis, je reprends ton expression). Il en fait 27 occurrences. Pour résumé, il parle de baise sans cesse, quand il n’est pas question de tuer des gens (pour de faux bien sûr) ou dire qu’il est pété de thunes, ça c’est quand il fait de l’égotrip. Dès la 2e rime de l’album (sur l’intro « IANAHB2« ), il balance « She called my dick the next Black President » et quelques lignes après « I had a dream my dick turned to Megatron », le tout naturellement sur une prod composée principalement de piano. D’autres références à zgueg: « Call that breakfast for fed », « My tongue is a uzi, my dick is a AK », à quoi répond Trina sur « Wowzerz » que sa bouche est un jacuzi. Il pleut du sperme dans un océan de cyprine, c’est beau le pornolyricisme non? Pour être plus imagé, Lil Wayne est comme le héros d’un Hentaï avec des extra-terrestres, le délire hyper chelou et dérangeant vous voyez.

En dehors de toutes ces scènes porno franchement moches, cela reste un album de Lil Wayne tout craché, avec de l’autotune sur « Curtains« , son flow qu’il échange avec Drake, des singles potables (« Rich as Fuck » feat 2 Chainz, « Bitches Love Me » avec Drake et Future,…) et des belles idées qu’il aime dégueulasser comme sampler Jamie Lidell sur « Back To You« . Parmi les feats logiquement les membres de son label Young Money (loin d’être les mecs les plus talentueux du monde), puis les gars du sud qui ont de la hype, comme Gunplay et 2 Chainz dont on ne sait plus s’il faut le prendre au sérieux avec son couplet pas drôle du tout sur « Days and Days » (« last name ‘fuck’, first name ‘I don’t give a’ »). Weezy sort des punchlines tout aussi ridicules aussi au point que c’en est navrant (« I don’t turn to cop, I don’t speak piglets », « She swallow so many nuts, you fuck around, find a squirrel in her throat »). Facepalm.

Parmi les producteurs de l’album: Detail, Cool & Dre, Juicy J (très bien vu), Soulja Boy (WTF), T-Minus,… mais pas Kanye. Dans de précédentes interview, Lil Wayne avait déclaré que Kanye West avait une main importante sur cet opus. En effet, son association DONDA a réalisé l’artwork, bel engagement. A la prod, j’ai cherché partout, je ne l’ai trouvé nulle part. De quoi se sentir légitimement floué. L’éclectisme que Weezy essaie de prouver à chaque album ne fait que souligner le fait qu’il est incapable de tenir une ligne conductrice (sauf pour Rebirth mais le résultat était à chier). En donnant sa définition de la « Romance« , se cherchant dans la pop (« Back To You« ) et achevant l’album sur une note de métal (« Hello » et sans autotune svp), il ne fait que rendre I Am Not a Human Being II encore plus infernal, déjà qu’il était musicalement pauvre. De toute façon, comme le disait Pusha T, il n’a jamais lancé aucune tendance, ça se saurait.

Pour enfoncer le clou, ce qui aurait pu être les meilleurs morceaux du disque ne figurent que sur l’édition deluxe, comprenant le single « My Homes Still » feat Big Sean, « Hot Revolver » et « Lay It Down » sur une prod de Diplo et Hudson Mohawke. De nouveau, cela ne fait souligner à quel point la direction artistique est catastrophique. On savait pourtant que lorsque Lil Wayne se lâche en totale liberté, on peut se préparer à une catastrophe. Celle-ci est d’autant plus grave que le premier I Am Not a Human Being avait laissé un bon souvenir. Tant qu’à faire, autant relancer le débat: en restant terre-à-terre, Lil Wayne est-il le rappeur le plus sur-surestimé de la planète ?

 

5 réflexions sur “ Lil Wayne « I am not a Human Being II » [Deluxe Edition] @½ ”

  1. J’sais pas si t’en as quelque chose à faire des commentaires, mais je t’écris quand même.
    J’imagine que tu as eu la satisfaction de ton petit effet. Regardez, j’ai mis la note la plus basse que j’aie dû mettre à Lil Wayne , j’ai écrit en rouge et tout.
    On est d’accord, l’album est mauvais. Mais j’trouve pas ta critique sérieuse. T’as des connaissances et des interprétations de ouf dans le Hip-hop, mais ce post est bâclé. On a toujours senti que Weezy faisait ressortir ton côté rageux : ce mec est daubé, il mérite pas l’engouement qu’il y a autour de lui, mais en attendant tu publies une brève mixtape de lui. Alors que des excellentes mixtapes d’autres Mcs, on en a pas entendu parler.
    Tu restes que sur les points négatifs : c’est évident les lyrics sont à chier, mais c’est quand même pas rare dans le rap. Et qu’est-ce que tu nous parles de 2 Chainz ? Bien sûr qu’il dit de la merde, comme dans toutes les mesures qu’il a lâché dans l’année. Pourquoi tu t’attardes dessus ?
    Salue plutôt la bonne perf’ de Gudda Gudda, qui est loin d’être mauvais, honnêtement. Salue le come back en force de Juicy J et un « Trippy » caractéristique.
    T’aurais pris la peine de vouloir voir du bon, une autre note ou celle-là c’est la même. Il est de meilleure qualité que celui de Tyga.

    J'aime

  2. Franchement, on a beau clashé Lil’ Wayne le gars a du talent (ou plutôt a eu…). Je vous conseille « President Carter » ou l’excellent « Renaissance Rap (remix) » où il pose un méchant flow au coté de Q-Tip. Mais voilà je pense que le gars est totalement perdu dans sa tête aujourd’hui (la preuve avec cette bonne grosse merde d’album qui nous a pondu). Il a sorti que le rap le saoulait. Après avoir laché son album, il a même dit aux gens d’acheter son album « si ils le veulent ». Il est plus dans le game et sa se voit par son manque d’inspi totale (faire un album sur sa bite… wtf ?!).
    Après, à côté de rappeur comme Kendrick Lamar , Joey Bada$$ ou A$ap Rocky qui est un peu plus commerciale que les deux autres, il a vraiment plus rien à faire aujourd’hui. Et si on veut du commerciale pur, mieux vaut écouter du 2 Chainz….

    J'aime

  3. « Lil Wayne est-il le rappeur le plus surestimé ? » Je pense pas que ce soit le bon débat à lancer. Il fut un temps où Lil Wayne sortait vraiment des bons sons, et apportait vraiment sa singularité sur les featurings. Même sans être pris dans le délire du mec, on le respectait ; ses apparitions étaient magiques.
    Maintenant il est « bankable », et il en profite à mort, il sais qu’il se fera des couilles en or même en parlant de sa queue… Il est parti dans un vieux délire de merde, avec son skate et tout ça, il a complètement déraillé. Il fera plus jamais ce qu’il faisait avant, et c’est vraiment regrettable…
    Je suis plutôt d’accord avec la « note », même si ça m’fait mal de devoir le tailler comme ça. Laissons-le faire ses trucs, jusqu’à ce que la codéine ait raison de lui.. Il reste de vrais artistes dont l’album mérite tes chroniques. Sinon, pour répondre à la question, je dirais non, mais French Montana oui. ;)

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s