Vinnie Paz « God of the Serengeti » @@@½


L’ogre de l’underground Eastcoast Vinnie Paz n’a pas étanché sa soif de meurtre. Après le glacial Season of the Assassins, premier album solo convaincaint, le frontman des Jedi Mind Tricks, général en chef de l’Army of Pharaohs et membre de l’association illégale Official Pistol Gang change de terrain et de climat avec God of the Serengeti. La tueur en série de Philladelphie n’a pas finit de faire des victimes…

Est-ce qu’il fallait espérer que Vinnie Paz sorte de sa routine? Loin de là. Il conduit sur ce second solo les mêmes axes qui fait de Season of the Assassins une boucherie-charcuterie : des prods très baroques (signées C-Lance, Stu Bangas…), quelques beatmakers extérieurs et pas des moindres (Mr Green, Havoc, Marco Polo, DJ Premier,…), et de gros, voire très grosses figures, ici Mobb Deep, Scarface, Immortal Technique, La Coka Nostra, Kool G Rap, etc… Même préparation, différents ingrédients sur God of the Serengeti comme vous le constaterez.

Le style hardcore de Louis God, ou encore Lion King comme il se surnomme sur « Slum Chemist« , n’évolue pas. Sa voix vient toujours râcler les instrumentaux pour en faire des copeaux, son flow sanguinaire et son écriture demeurent inchangés. Comme je disais, le style baroque et gothique (beats lourds, sample de classique ou vocaux, chants grégoriens, etc…) arpenté depuis les albums des Jedi Mind Tricks sont légions sur cet opus, avec toujours l’exception qui confirme la règle (« Jake LaMotta » bien cuivré). Ce sont véritablement les collaborations qui font la différence, à commencer par ce beat de Joe Preem sur « The Oracle« , pas si explosif mais la nuque en prendra un coup, le très bon « Crime Library » feat Blaq Poet et R.A. The Rugged Man, invité récurrent, présent sur la bombe « Razor Gloves« . Les deux hommes ont toujours fait des étincelles à chacune de leurs rencontres, celle-ci ne déroge pas à la règle.

On sera aussi stupéfait par la performance de Scarface sur « Problem Solver » et les légendaires Mobb Deep sont au rendez-vous (« Duel to the Death« ). Les prestations de Kool G Rap et Immortal Technique hélas ne laisseront pas un grand souvenir, la faute à ces instrus devenus trop habituels avec Vinnie Paz. On ne sera pas déçu alors de voir qu’un beat de Mr Green a été choisi pour le grand rassemblement de l’AOTP (Apathy, Outerspace, Celph Titled, Blacastan, Esoteric,…), histoire de changer registre, je sous-entends les instrus de viking comme c’est généralement le cas. Tout porte à croire que God of the Serengeti contentera les hardcores fans.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s