Murs x Fashawn « This Generation » @@@½


Les albums collaboratifs entre deux voire plusieurs rappeurs deviennent de plus en plus monnaie courante dans un milieu qui a besoin d’unité. Ce n’est sans doute pas la première, ni la dernière fois que je fais cette remarque. Mais autant on constate chaque mois dans les bacs des albums de ce genre, on est toujours impatient de voir ce que telle ou telle association va donner, d’autant plus que This Generation entre Murs et Fashawn qui sort chez Duck Down Records n’avait rien de prémédité. Une surprise jusqu’au bout?

Lire l’interview de Fashawn sur Now Playing →

This Generation est un album doublement collaboratif puisque la paire Murs/Fashawn s’est connectée avec le binôme de producteurs Beatnick & K-Salaam, jusqu’ici reconnus pour leur travail sur le marché des mixtapes. Comme les rappeurs viennent de Californie, les beats empruntent des éléments typiques du rap westcoast dont un peu de talk-box sur le funky « Peace Treaty » qu’un DJ Quik n’aurait pas renié. Les thèmes vont également de pair, comme ce « 64′ Impala« , dédié à cet engin de déplacement tout de chrome vêtu et aux formes intemporelles de Chevrolet, emblématique du gangsta rap westcoast. Beatnick & K-Salaam ne se limitent pas qu’à des prods californiennes, ils proposent des instrus smooth (« Future Love« , « Reina De Barrio« ), d’autres plus exotiques comme le single « Slash Gordon » (Gordan?) avec ses instruments caribéens. Un seul featuring, Krondon du Strong Arm Steady (sur « Yellow Tape« ). Pas besoin de plus, Murs et Fashawn ont suffisamment de matière à écrire. Parmi les douze titres, on retiendra en particulier « Peace Treaty » et « Heartbreaks & Handcuffs« .

Globalement, cet album est assez convenu, dans le sens où le résultat n’est pas si original que le concept laissait entendre, ça n’est pas un gros coup de coeur. Mais c’est bien conçu, positif, donc au bout du compte This Generation est un projet fort sympathique. Et l’entente entre les deux rappeurs californiens fait plaisir à entendre. En plus c’est la seconde fois que Murs partage son micro avec un autre rappeur (autre que Slug), lui qui a toujours bossé avec des producteurs divers et variés (9th Wonder, Ski-Beatz, Terrace Martin…). Pourquoi ne pas retenter l’aventure avec d’autres producteurs, par exemple les Cookin’ Soul?

Pour info: l’album cache un titre aux sonorités Dirty South sur la toute dernière piste…

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.