C2C « Tetra » @@@½


C2C: Formulation abrégée de Coup de Cross(fader), formation de quatre DJs nantais, 20Syl, DJ Atom, DJ Pfel et DJ Greem, créée en 1998. A leur palmarès, quatre titres de champions du monde par équipe DMC de 2003 à 2006. 20Syl est surtout (re)connu pour être le rappeur/producteur du groupe de rap Hocus Pocus, Pfel et Atom forment ensemble le duo Beat Torrent. Tetra: du grec, signifie le chiffre 4. Logique.


Historiquement, les groupes de turntablism, du nom de l’art dédié aux techniques de DJing, sont associés à la musique hip-hop. Le premier à s’être illustré n’est autre que The X-Ecutionners, qui a vu passer des maîtres des platines comme Mista Sinista (responsable des scratches sur le classiques Resurrection de Common), Roc Raida (RIP), Total Eclipse, Rob Swift, qui rejoint le groupe au milieu des années 2000, ou encore DJ Precision. Les premiers albums reçoivent de bons accueils mais demeurent malgré tout très (trop) portés sur le scratching. En France, les Birdy Nam Nam (l’ex-Alliance Ethnik, Crazy B, DJ Need, DJ Pone, ), anciennement Scratch Action Hiro, sont les premiers à se lancer dans ce créneau très spécialisé. Eux aussi ont été champions du monde, ITF en 2000 et DMC en 2002. Ils débarquent chez Ninja Tune en 2005 avec un premier album éponyme aux sonorités hip-hop/trip-hop/jazz qui conquiert une audience relativement importante, permettant de mesurer l’intérêt pour du public pour le DJing. Leurs deux albums suivants prendront une orientation électronique. Autant dire que le terrain était en partie défriché avant que n’arrive Tetra des C2C.

Peu monde imaginait que les C2C participeraient au brouhaha médiatique de la rentrée 2012. Leurs prestations scéniques sans doute, et le succès de leur single « Down The Road« , alliance d’un sample de Blues et de French Touch. Tetra démontre en réalité que les C2C ont trouvé à travers l’addition de quatre tournes-disques une formule de turntablism tout-public, en passant faire un tour dans le trip hop (« Kings Season« ), de la soul anachronique (« Who Are You« ) featuring Olivier Daysoul ou pourquoi pas le gospel (« Happy » feat Derek Martin), plus une bonne dose de pop, une pointe d’exotisme et de grosses touches d’électro, tout en gardant à l’esprit le beat et le scratch. Vous l’aurez compris, les morceaux se suivent et ne se ressemblent pas. Tout est homogénéisé par la coordination très carrée entre les 4 DJs, l’enthousiasme viral et la patte musicale de 20Syl, très identifiable (particulièrement « Genius » feat Gush, « Together« ). L’animation est totale. Toutefois ces synthèses des genres pourront paraître trop consensuelles pour certains systèmes auditifs, et n’atteignent pas toutes la mention extra, destinée à des morceaux comme « The Cell » et « Give Up The Ghost » avec Jay-Jay Johansson. Peut-être aussi que les personnes qui s’attendaient légitimement à des sonorités soit hip-hop, soit électro seront désolés de ne pas accrocher. Des morceaux comme « The Beat« , « Together » avec Blitz The Ambassador du afro-hop et la collaboration C2C versus DJ Netik, Kentaro, Rafik et Tigerstyle plairont à ceux-là.

Il y a de belles idées dans cet album, pas mal d’aventures et une volonté à demi-avouée de plaire à tout à le monde en défiant le plus de genres possibles. Toutefois pour créer ZE coup de coeur sur disque, il faudrait un album live.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s