Beanie Siegel « This Time » @@@½


This Time, ce nouvel opus de Beanie Sigel, couve un mini-événement dans le monde du rap puisque celui-ci est édité chez Ruffhouse Records, fameux label qui vient de réouvrir cette année. Pour la minute souvenir, Ruffhouse avait abrité en son temps des noms prestigieux comme les Fugees avec leur classique The Score ou encore Cypress Hill. L’autre bonne nouvelle, c’est que Beanie Sigel parvienne à sortir un bon disque entre deux séjours au pénitencier.

Si vous avez encore ce moment de nostalgie de la grande époque de Roc A Fella Records et State Property au début des années 2000 qui vous traverse l’esprit avant de vous plonger dans l’écoute de cet album, euh, n’attendez pas d’appuyer sur lecture. On parle toujours de Beanie Sigel, ce rappeur de Philly à la streetcred infaillible, qui n’a jamais eu sa langue dans sa poche et capable de pondre des textes meurtriers, avec ou sans le ROC pour l’épauler. Et qui a fait pas mal de conneries durant sa carrière certes. Je ne vois pas en quoi il en serait autrement. D’ailleurs, The Solution qui était paru chez Roc A Fella en 2007 était loin d’être une réussite, artistique comme commerciale.

Les productions sont signées Chad Hamilton et Eric D.Dot entre autre, Eastcoast et street dans l’esprit sinon rien. Beanie n’hésite pas à revenir sur ses actuels démêlés judiciaires sur le titre éponyme « This Time« , pas vraiment un modèle mais vrai dans ses propos, on ne pourra jamais lui retirer ça. Malgré sa situation délicate, le rappeur ne demeure pas une seconde sur la défense et lâche des morceaux dangereux à l’image de « No Hook » et « Bad Boy Mack » avec ses références au label de Puff Daddy/Diddy. Il y a des sons plus suaves comme « Kush Dreaming » et « Beanie Is What They Call Me« , et c’est pas plus mal comme ça, l’ambiance soulful est très bonne.

Côté featuring, on appréhende en voyant le nom d’Akon, dont la gloire a pris ses distances avec lui depuis plusieurs années, mais il fait ce qu’il faut sur « All I Know » et c’est tout ce qu’on demande. C’est toujours mieux que Junior Reid qui chante toujours la même chose dans ses featurings (« Bang Bang Youth« ). La State Property se réunit presqu’au complet (Freeway, Young Chris, Peedi…) pour kicker sur l’instru old school de « The Reunion« . Dommage que les passages des MCs soient trop courts. On notera aussi l’apparition de Game sur « Dangerous« , retour de faveur après celle de Mack sur le RED Album.

This Time est facilement son meilleur album depuis The B.Coming. On ne fera pas attention à 1 ou 2 beats moins solide que les autres mais ce n’est pas important. On retiendra avant tout que c’est un bon album, on en espérait pas tant vu la tournure qu’a pris la carrière de Beanie Sigel depuis plusieurs années. Epilogue: Alors que la sortie de This Time était programmée avant que Beanie Sigel purge sa nouvelle peine de prison le 12 Septembre (pour non-paiement de ses impôts), son entrée en prison a été avancée deux semaines plus tôt : il a été coffré fin Août suite à un contrôle de police. Pas cool pour relancer Ruffhouse. On se consolera avec le futur album en commun avec Scarface, qui devrait arriver bientôt on l’espère.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.