The Alchemist « Russian Roulette » @@@½


The Alchemist est déjà de retour avec Russian Roulette, un projet qui se place dans la continuité de Vodka & Ayahuasca de Gangrene (le duo qu’il forme avec Oh No) sorti en ce début d’année 2012. Visiblement il en resté sur la partie ‘vodka’ de la chose avec ce délire russkoff. On voit bien également que travailler aux côtés d’Oh No lui a donné des idées, son confrère d’Oxnard qui a pour habitude de thématiser ses albums autour d’un pays ou une oeuvre. Alors pourquoi pas l’U.R.S.S. pour notre alchimiste caucasien?

Dans le barillet d’Alan : samples rock psychés, beats gangrenés, parfois très jazzy. Il reste concentré derrière les machines sur cet opus, laissant le micro à des snipers d’élite, des potes à lui et à d’autres habitués des sorties indépendantes du moment : Fashawn, Evidence, Danny Brown, Mr MotherFucking Exquire, Action Bronson, Schoolboy Q, Guilty Simpson, Big Twins (Infamous Mobb)… Alchemist a avoué avec une certaine modestie dans une interview pour HipHopDX que ses beats n’étaient pas assez bons pour les MCs qui posent dessus. C’est vrai que les couplets qu’ils lâchent sont d’un très haut niveau mais je dirai plutôt que le problème des trente (!) morceaux (alternant entre instrumentaux et séquence rappées), c’est qu’ils sont trop courts. En revanche  ils offrent un kaléïdoscope d’échantillons de rock, soul jazz, funk et d’autres curiosités soviétiques. Les disquaires russes ont du voir passer un sacré client.

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Heffe dit :

    C’est album est une tuerie tout simplement.Biensur ça ne plaira pas à tout le monde mais au moins il se renouvelle.Rare chandeliers ,Russian Roulette,ou encore les albums de gangrene sont super bien produit et recherché

    J'aime

  2. Sam dit :

    Je te trouve assez sévère avec les dernières mouture du Boy Al (Mis à part Vodka and Ayahuaska, j’ai vu). Pour ma part je trouve qu’il monte qu’il monte qu’il monte le bonhomme et il explose les barrières du rap. Bon c’est pas le premier d’accord. Mais il défraichie du terrain l’ami. C’est de belles terres inexplorées qu’il nous fait visiter je trouve avec ce beau voyage en Russie. Le ton barbouilleur avec des instrus et des mix dans tous les sens ne me dérange pas moi. Bien au contraire, ça change du conformisme. Et précisons tout de même que finalement, sur l’ensemble du disque, les parties rappées représentent quoi? 10%?
    Mais musicalement ça dégomme. Point

    J'aime

  3. Mastazob dit :

    Il s’est clairement inspiré de Madlib pour cet album, avec des échantillons de musique sans vrais drums à la Alchemist ajoutés comme on le connait tous (genre Dump Truck, Due Work), un très bon projet.

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.