Too $hort « No Trespassing » @@@½


Vous avez devant vos yeux le rappeur en activité qui accuse de la meilleure longévité dans le rap game. Oui, autant qu’un LL Cool J ou KRS-One. Too Short, 45 ans, a sorti son premier album Don’t Stop Rappin’ en.. 1983 ! No Trespassing n’est que seulement son dix-neuvième album… Quel est son secret ? Le concernant, c’est d’être resté constamment fidèle à lui-même depuis si longtemps, plus à lui qu’aux femmes. Trente ans que ça dure !

On réduit souvent Too Short à un rappeur qui sort ‘bitch’ à tout bout de champs et raconte des histoires de pimp. Pour mémo, c’est le premier à avoir sorti des titres du style « She’s a Bitch » et « Bitch Sucks Dick » au milieu des années 80. Ce serait renier son statut de pionnier du genre s’il venait un jour à rapper sans vulgarité. Que serait Shorty the Pimp sans de nouvelles histoires de salopes à nous raconter ? C’est là tout l’intérêt des nouveaux albums du rappeur d’Oakland, c’est qu’il a toujours de nouvelles histoires sous le coude à nous raconter tout en renouvelant ses instrus westcoast avec le temps qui passe. Sur No Trespassing, on se délecte de ses récits coquins comme sur « I’m a Stop » (qu’il partage avec 50 Cent, Twista et Devin the Dude), « Porno Bitch » et « Double Header » avec son refrain amusant « one is fun but two is better ». Désolé pour les détracteurs des textes de rap misogynes, mais entendre Too Short savoir parler aux femmes comme sur « Shut Up Nancy » (feat Kokane) est un pur plaisir.

L’album contient pas mal de petits bangers efficaces de l’acabit de « Money on the Floor » feat E-40, « Cush Cologne« , « Playa For Life » avec Dom Kennedy, « Double Header » et « Ba Boom Cha » (c’est écrit dessus), et des sons laid-back idéals pour rouler décapoté (« Boss » suivi de « Hey« ), ou finalement capoté (« Respect the Pimp’ » avec Snoop Dogg). Changer de registre ça ne fait pas mal de non plus. Too Short s’essaie sur des prods diverses, déclinant vers le rock (« What the Fuck« ) ou des sonorités plus contemporaines (« The Magazine« ), ou pose posément des mélodies de guitares sèches (« Trying To Come Up« ). « I Got Caught » prend moins de risque avec sa touche de soul apportée par Martin Luther. Peut-être que ça permet d’écouter ce disque avec moins de mauvaise conscience ou de plaisir coupable. Grâce à Too Short on peut avoir la quarantaine et porter un T-Shirt « j’aime ta femme, elle suce bien » sans que ça choque personne.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s