DJ Drama « Third Power » @@½


Third Power est logiquement le troisième album-compilation de la discographie de DJ Drama. Le DJ officiel de Grand Hustle Records a rassemblé pas moins d’une douzaine de vraies nouveautés, en mettant l’accent sur les jeunes qui montent et les valeurs sûres qui buzzent. Mais cela suffira-t-il a faire de l’ombre au pacha DJ Khaled ?

Le mixtape-DJ à l’origine des séries Gangsta Grillz avait démarré fort avec son premier album paru en 2007, Third Power paraît bien maigre à côté. Mais ne vaut-il mieux pas faire primer la qualité sur la quantité ? Comparé à un DJ Khaled qui ne fait que recycler sa formule avec toujours les mêmes feats, Drama, tout en conservant le même créneau rap sudiste principalement, privilégie les nouvelles têtes montantes et autres rappeurs hot comme Future, Freddie Gibbs accompagné de son patron Young Jeezy, le signataire de Maybach Music Meek Mill, Yo Gotti, Tity Boi des 2 Chainz (ex-Playaz Circle), Gucci Mane… Les anciennes classes de rookie ont porté aussi leur contribution, répondent présents Wale, Wiz Khalifa et J.Cole en duo avec Chris Brown en mode rappeur (arg) sur  » Undercover « . Ce titre a de quoi faire l’objet d’un single malgré la perf moyenne du protégé de Jay-Z.

Le rôle du DJ est très effacé par rapport aux volets précédents, on l’entend quasi pas gueuler dans nos oreilles, ou alors le volume n’est pas assez fort. Les productions sont très répétitives et sa sélection de rappeurs/chanteurs est très représentative des tendances actuelles et à venir, c’est tout ce qu’il y a à dire. La Eastcoast est tout de même représentée par Fabolous, Young Chris ou encore Freeway, placés au régime sudiste de Drumma Boy (sur le single  » Oh My « ) et Cardiak.  » Never See You Again  » avec Wale fait office d’intrus avec son beat old school et si on retire French Montana de  » Everything That Glitters « , le flow de Pusha T passe comme une lettre à la poste. L’association de Crooked I et B.o.B. est assez unique en son genre mais on a bien eu droit à Bruno Mars en feat avec Royce Da 5’9 sur Bad Meets Evil, donc pourquoi pas… En revanche la réhabilitation d’Akon, c’est une mauvaise idée, Ya Boy et l’instru Westcoast c’était suffisant.

Les velléités commerciales et les petites exclusivités sont visibles mais les potentiels singles manquent à l’appel comparé aux disques de ce feignant de Khaled. Au bout du compte, Third Power voit sa durée de vie diminuée et son intérêt avec.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Anonyme dit :

    DJ DRAMA ! Vivement l’album

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.