DJ Shadow « The Less You Know, The Better » @@@½


La déconvenue The Outsider en 2006 nous aura permis de comprendre une chose : DJ Shadow ne recréera pas un chef d’œuvre tel que fut Endtroducing. Il faut arrêter de s’accrocher à cette idée et accepter qu’à un moment donné, un artiste fait ce choix assumé de diversifier, faire évoluer sa musique et de prendre des risques, quitte à aller trop loin. Et se remettre en cause si besoin. DJ Shadow s’était perdu avec The Outsider dans une voie sans issue en s’écartant vers le mouvement Hyphy (courant de rap issu de la Bay Area), le voilà désormais revenu dans le droit chemin avec The Less You Know The Better.

Comme le présageait l’EP I Gotta Rokk, l’ombre du DJ plane sur la musique rock. Le rock lui sert de repère puisque c’est la musique qu’il adulait avant de se mettre au trip-hop et hip-hop instrumental (ou abstract hip-hop diront d’autres). Il en a donc échantillonné en différentes quantités (que ce soit des guitares électriques, des coups de batterie…) qu’il a réinjecté à l’intérieur des instrumentaux divers et variés de ce quatrième opus. Placés à intervalles réguliers, « Border Crossing », « Warning Call » feat Tom Vek, le bluesy « Enemy Lines » et « I Gotta Rokk » semblent redonner cette touche de métal hurlant qui faisait la force de deux premiers albums de DJ Shadow. Cela dit, sans vouloir ternir ses efforts, on l’a connu plus inspiré. En revanche, le spleen qui émane de ses compositions plus abstraites semble moins artificiel (« Sad And Lonely », « I’ve Been Trying », « Redeemed ») et les changements de rythmes, comme le passage de l’up-tempo « Run For Your Life », apportent de la dynamique à l’écoute.

Shadow n’a pas répété les mêmes erreurs que sur The Outsider, notamment la surabondance de personnalités. Ici, ils ne sont qu’au nombre de quatre et sont utilisés à bon escient. Les rappeurs Podnuos des De La Soul et Talib Kweli sont tous deux présents sur le beat de « Stay in the Course », qui les contraint à changer de leurs flow habituels, le rockeur Tom Vek se confond dans « Warning Call » et Little Dragon illumine « Scale It Back ». La version US figure également l’anglais Afrikan Boy sur l’intru grime de « I’m Excited ».

Vous l’aurez compris, The Less You Know The Better est un retour aux fondamentaux dont il manque l’intensité et le génie créatif des débuts. Pour le moment, DJ Shadow a juste caressé l’originalité et la force brute dont il était capable autrefois mais pas de doute, ses platines retournent dans le bon sens.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s