Terminal 3 presents The Academy @@½


Au premier abord, The Academy semble être bien plus qu’une simple compilation. Les chiffres le prouvent : ce projet réunit 55 rappeurs (!!!) autour de Kurupt, le gestionnaire, et Terminal 3, les producteurs, sur 21 pistes. C’est beaucoup plus impressionnant que les albums de Statik Selektah, Army Of Pharaohs, celui des Eastcoast Avengers et même DJ Khaled (pan, dans ta gueule). Trop beau pour être vrai.

Il faut un paragraphe entier pour citer tous les participants venus de tous horizons, qu’ils soient eastcoast ou westcoast, mainstream ou underground…,  à commencer par Kurupt, Method Man & Redman qui blablatent dans le titre de bienvenue, Styles P et Jadakiss du D-Block, Agallah the Don Bishop, Canibus, les Heltah Skeltah Rock et Sean Price ainsi que son protégé Ruste Juxx, Raekwon, LA The Darkman, Illa Gee, Billy Danze des M.O.P., Ras Kass, Chino XL, Copywrite, le revenant K-Solo, Crooked I, Keith Murray, Big Lou, Planet Asia, Pete Rock, Rakaa Iriscience (Dilated People), El Da Sensei, Pacewon, Tri-State, PackFM, Son One, M-Eighty, Reef the Lost Cauze et pas mal de Wu-Tang affiliates comme Bronze Nazareth accompagné de Kevlaar 7 (des Wisemen), Timbo King, Hell Razah, Prodigal Sunn, 60 Second Assassin et Killah Priest. S’il faut compter sur les têtes qu’on ne connaît pas, la liste s’allonge : Kojoe, Sav Killz, Chopp Devize, UDI, Labba, Stack-a-dolla, Matt Hoffa, Born Sun, alpha.live, Matilda, Goldie, etc, etc… Vous prenez lui, lui, lui là et ptet encore lui et vous les mettez ensemble et hop, le tour est joué.

Il suffit par contre de quelques instants pour comprendre que côté beats… il y a un truc qui cloche, comme une grosse couille dans le pâté. Est-ce que l’ingénieur du son était un stagiaire ? Comment ça se fait que les Terminal 3 ont prodigué des instrus soit plats soit frisant l’amateurisme ? D’énormes lacunes subsistent quant au travail du son, que ce soit à l’échelle de la production ou que ce soit au niveau du mixage. Quelques titres s’en tirent tout de même avec les honneurs comme « Rock This« , « Samurida » ou « Rapture » pour éviter le naufrage. L’hommage de DJ Absurd pour Guru c’est pour pardonner un long et ennuyeux moment à passer. Les Terminal 3 se réveillent vers les cinq derniers morceaux avec des tracks dignes de ce nom. Ouf, on a failli frôler la catastrophe…

C’est jamais évident de constater qu’une bonne action, une bonne cause qui a nécessité beaucoup d’efforts comme cette « rap academy », peuvent être mis à mal par divers facteurs, et c’est encore moins évident de l’annoncer. Sauf quand il s’agit d’un album de DJ Khaled ou du dernier concert des Enfoirés.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.