R Kelly « Love Letter » @@@@½


C’est en toute discrétion que Robert Kelly nous a écrit pour les fêtes de Noël ce Love Letter, dont la promotion a été assurée par le bouche-à-oreille d’auditrices entièrement séduites mais pas seulement vous verrez. Il n’y a qu’à deviner en regardant la pochette (s’inspirant de Ray Charles et Stevie Wonder, nous ne sommes pas aveugles) que R Kelly opère la reconquête de son public avec un retour aux sources digne de ce nom. Mieux que ça, cette très bonne livraison nous rappelle que le R de Rhythm and Blues sait toujours réaliser des chefs d’oeuvres.

Oublié son passage à vide depuis TP3.com, totalement effacé, pardonné. Robert nous a envoyé cette Love Letter de sa plus belle plume et de ses compositions les plus inspirées depuis bien longtemps. Au placard l’alter-ego Pied Piper et ses grivoiseries, le swag a refait place à la grande classe, la première du r&b. Chacun des textes a été parfumé de philtres d’amour et la musique est un prétexte pour passer un moment chaleureux et agréable durant chaque minutes. Aucunes chansons tristes, que du bonheur et des sentiments positifs non-stop avec des mid-tempos enjôleurs comme « Number One Hit », « Just Can’t Get Enough », « Radio Message », « Just Like That »… Evidemment, le gentleman Kelly trouve encore le moyen de placer un morceau érotique, non sans romantisme, avec « Taxi Cab », histoire de faire fantasmer mesdames. Voilà le type d’homme qu’on aime entendre.

Comme le suggère la cover, R Kelly s’approprie la tendance rétro très à la mode avec l’extrait « When a Woman Loves », dans un style proche de The Way I See It de Raphael Saadiq. Peu importe ce qu’on pense de cette orientation, c’est avant tout une bonne façon de montrer que lui aussi, il sait faire ce genre de Soul néorétro. Et comme Love Letter est sorti peu avant Noël, il a même pensé à écrire « A Love Letter Christmas ». Dans les ultimes instants de l’album, le slow « Do I Tell Her ? » fait son effet, juste avant d’entonner « You Are Not Alone » de Michael Jackson, pour qui il l’avait écrit et réalisé, dans une version revue assez fidèle à l’originale.

En définitive, R Kelly retrouve grâce à Love Letter ces lettres de noblesses qui font toute sa grandeur. En renouvelant sa musique Soul/R&B, il séduit à nouveau les femmes de 20-50 ans ainsi que ceux qui comme moi le croyaient perdu, voire fini. Son meilleur opus depuis… oula… Happy People/U Saved Me au moins. Du grand R.

> Ecouter Love Letter de R Kelly avec Spotify

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Pi-Bi dit :

    Très bonne chronique et agréablement surpris par la qualité du cd, qui me rappelle le rnb d’autrefois, je m’attendais à une merde comme les dernières sorties en la matière…
    Sinon cool tes chroniques! peace!

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.