Don Cannon presents HollyWeerd « Edible Phat 2.0 » @@@½


Il y a deux ans, durant l’été 2008, je découvrais le monde des Hollyweerd, un groupe de mecs ATLiénés ultra-originaux, avec leur ‘mixtalbum’ Edible Phat (lire la chronique), dont était extrait leur morceau emblématique « Have You Ever Made Love to a Weirdo ». Deux mixtapes, un EP digital et autant de superlatifs relatifs à leur hip-hop créatif et volage plus tard sort la version 2.0 de Edible Phat mixée par Don Cannon.

Lien : Download Edible Phat 2.0.

Ce qu’il y a d’excitant avec eux, c’est qu’on ne sait jamais ce qu’ils vous nous sortir comme sons. D’entrée, « Glow in the Dark » emploie un beat sudiste sophistiqué avec du screwed and choped, puis sur leur single « Supa Eazy ». Jusque là, les HollyWeerd conservent toujours leur avance par rapport aux autres net-rookies. Et même niveau sampling, leur patte est reconnaissable entre mille (« Lost Love », l’excellent « So What », du jazz latino pour « the Rooftop », « Miss America » feat Joe Scudda et « Love Me » featuring Rapper Big Pooh) puisqu’ils ont l’art et la manière de chiper des échantillons classos. Au summum, ce « Narrow-minded Bending » reprenant un instru jazz des Yesterday New Quarter. L’usage des samples est véritablement ce qui fait l’authenticité de ce groupe novateur, cela leur donne même un côté néo-rétro très attrayant.

Depuis le temps que je les suis, on finit forcément par cerner leur style de hipster-hop et à la nouveauté supplée cette envie d’en entendre encore plus de trucs. Ouais le top serait d’avoir du neuf, évidemment, mais à leur stade il n’est pas encore utile de renouveler continuellement leur style. Déjà, le tranquille « Life is Funny », « Stay True » et « Don’t Believe The Hype », très smooth, rafraîchissent la vibe « southernplayalistic » de la scène d’Atlanta. Quoi qu’ils fassent, les Hollyweerd imposent définitivement leur style. S’il faut être funky, ils demandent au californien Dam-Funk un instru pour « Cut it Out » (feat Rozzi Daime) et s’il faut un bon son pour lever les bras en l’air, un petit « Just Bounce » devrait faire l’affaire. Pis des fois, sans prévenir, ça part dans tous les sens (« Yah-yah » et « Monkey » dans le genre musique qui déménage). En matière de hip-hop 2.0, les HollyWeerd sont aux avants-postes.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Soul Brotha dit :

    Toujours impeccable ce groupe. J’espère qu’ils vont finir par signer dans un label pour sortir un vrai premier album qui aurait toutes les chances de cartonner.

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.