Darien Brockington in « The Cold Case Files » @@@@½


Connu pour être le chanteur attitré de la Justus League (le collectif formé autour des Little Brother) et des projets Foreign Exchange, Darien Brockington ne s’est pas encore pleinement révélé au grand public pour ses propres créations. Il a sorti son premier disque Somebody To Love en 2006 chez ABB Records mais le succès n’était pas au rendez-vous, sa notoriété ne sortant pas du Hall of Justus.

Le talent est là, c’est certain, D-Brock (son autre surnom) en a beaucoup à revendre, il a un niveau supérieur à la moyenne, à quelques mètres d’un Raheem DeVaughn. Et pour la modeste somme de 5$ seulement (soit environ 3€50), il vous offre Cold Case Files sur la plateforme darienbrockington.bandcamp.com/album/the-cold-case-files. Loin de là l’idée de brader son talent, il vaut bien plus que ça, mais si c’est juste le prix pour y accéder, c’est un très bon marché !

Dix-huit titres pour convaincre, un exercice facile pour ce charmeur hors-pair, entre mid-tempos romantiques et langoureux (« Fashionista », « Let’s Make Love », « Girl It’s You », les soulful « She’s Waiting » et « Beautiful »), des chansons d’amour qui transpercent les coeurs comme les flèches de Cupidon (« Addiction », « I Know You Know » et « Super Woman » néo-rétro), des scènes qui se passent dans un lit, dans un cadre propice à des rencontres ou même dans notre capitale française (« Meet Me In Paris »). Cet album de rhythm’n blues est une vraie tuerie dans la mesure où chacun des titres est une arme de séduction, une pour chaque type de situation. Darien Brockington est un homme à femme(s), qui sait doser ses émotions et trouver les mots qu’il faut.

Ce n’est pas cher payé pour adhérer à son fanclub. Qu’on soit homme ou femme, son chant, sa vision à la fois traditionnelle et moderne du r&b et le choix des instrumentaux font de lui un client idéal.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Phonte dit :

    Merci pour le petit clin d’oeil.

    Pour ma petite anecdote perso… en 2006 au moment de la sortie de Somebody to Love il diffusait sur son site la chanson She’s Waiting… J’avais complètement adoré cette chanson et j’avais été trop deçu de pas la voir sur l’album à l’époque…
    De 2006 à 2010 j’ai chercher cette chanson partout en vain sur le net et impossible à trouver.
    Un jour resigné et voyant il y’a 2-3mois la pub sur son myspace pour cet opus, j’ai envoyé un mail pour savoir si cette chanson existait encore…. Son manager ma répondu qu’elle était sur la tracklist.

    4 ans d’attente pour enfin avoir cette tuerie.

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.