Young Money « We Are Young Money » @@@½


Chroniques de la Nouvelle-Orléans, épilogue. Pas la peine de tester la popularité de Lil Wayne, dont l’omniprésence déborde largement de la scène rap. Actuellement en prison, les colonnes des magasines et websites rap ne désengorgent pourtant pas, on trouve toujours matière à parler de lui même lorsqu’il ne fait rien. Il est arrivé à un stade tellement stellaire que n’importe quelle personne gravitant autour de lui est éclairé par le feu des projecteurs.

C’est là que j’en arrive à ma transition. Une théorie dans le rap game veut que derrière chaque superstar du rap se tapit dans l’ombre un crew, qu’il a formé avant ou après son succès peu importe, et un label. Weezy a fondé sa prorpre structure Young Money Entertainment en 2005 peu avant la sortie de The Carter II, en licence chez Cash Money Records et distribué par Universal Motown. La compilation We Are Young Money a cette fonction de mettre la lumière sur les recrues du label.

Le catalogue de rappeurs de Young Money n’a pas changé depuis fin 2008, lorsque Lil Wayne avait lancé sa mixtape The Leak 6 sur laquelle figurait déjà l’équipe au complet : Nicki Minaj, la pétasse de service trouvée sur les troittoirs du Queens, Drake et son buzz incroyable avant même la sortie de son premier album, Mack Maine, rappeur mais également PDG de Young Money Entertainment, Jae Millz, un des rookies de l’année 2004 qui voit enfin un coup de pouce du destin, Tyga, protégé de Wayne et Gym Class Heroes qui a sorti un disque en 2008 sans vendre autant qu’il espérait, la chanteuse Sha’nell qui figurera sur Rebirth, et des types sortis de nulle part (Gudda Gudda, T-Streets, Lil Twist…).

Young Money n’a pas l’image d’un groupe fraternel comme le Wu-Tang, il forment plus une équipe de futurs millionnaires en l’apparence unie par le juteux contrat qui les lie. Lil Wayne est présent sur quatorze des quinze titres de We Are Young Money (« Girl I Got You » est laissé à Lil Twist et Lil Chuckee, comme on notera la recrudescence de pseudo dénués de personnalité commençant par ‘lil’…) et la bande affiche complet sur le single « Bedrock » feat Lloyd et « Finale ». En mécène qu’il est, Lil Wayne se permet de faire bande à part sur « Steady Mobin » feat le prisionnier Gucci Mane et le rock artificiel « Play In My Band » avec la bombasse Sha’nell (a/k/a SNL), morceau qui fait office de teaser de Rebirth. Parmi les aspirants, Mack Maine et Jae Millz tirent leur épingle du jeu, ce qui n’étonnera personne vu leur background, ainsi que Nicki Minaj qui en fera bander plus d’un avec sa plastique de rêve qui occulte les Lil Kim et Trina. Drake paraît plus effacé qu’il n’y paraît, il ne se présente que sur les tubes « Bedrock » et aussi le r&b « Every Girl ».

Evidemment, quelques rappeurs se font éclipser par leurs collègues d’un niveau supérieur et ne donnent pas nécessairement envie de miser sur eux, rien qu’en regardant leur nom (suivez mon regard). Le budget pour cette compil’ était suffisant pour assurer la production par Kane Beatz, Cool & Dre, Tha Bizness et David Banner. Dire que les beats sont sudistes est un euphémisme. Pour le récap’, We Are Young Money de Lil Wayne et ses copains-copines est une bande-annonce présageant prochaines sorties du label pour 2010/2011 dans le but de créer un sentiment d’attente. Manque plus que le poster en format géant.

10 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Tyga_Tyga dit :

    Moi je comprend toujours pas ce que tu penses de l’album. Serieux moi j’ai juste kiffé Bedrock, et Roger that. Mais bon t’es un peu ouff avec Nikki. On aime bien regarder son collier Barbie à la télé ^^

    J'aime

    1. Sagittarius dit :

      bah j’en pense pas grand chose honnêtement… il s’écoute, j’ai assez kiffé, point. lol aussi bête que ça

      J'aime

  2. theChronic1986 dit :

    C’est pas mauvais en soi, mais c’est très plat quoi. @@1/2

    J'aime

  3. jack musavuli dit :

    These guys r jus’the dream team of young gangsta Rap…keep it up Wayne!

    J'aime

  4. atabong derick dit :

    fan of young money
    alll i gat to tell ya all is to keep up

    J'aime

  5. Sora dit :

    je trouve tes chronique la plupart du tps super réussi, par contre celle la on sait pas trop ce que tu pense de l’album en fait mis à part ta note, enfin c’est mon sentiment :)

    J'aime

    1. Sagittarius dit :

      J’ai juste kiffé l’album mais en fait comme tu l’as vu j’en dis rien, parce que j’en pense rien. J’ai juste fait une analyse descriptive classique lol

      J'aime

      1. kirua dit :

        Lol
        Quote : j’en dis rien, parce que j’en pense rien
        Ouais parce que quand t’ouvre la boite du skeud, il est vide !

        J'aime

  6. Maxime dit :

    De la merde en barre cette album

    Every Girl, Steady Mobbin et Bedrock, les seules tracks potables, et encore je suis gentil (c’est juste parce que les beats sont simpas)

    J'aime

    1. benito dit :

      kes se ke tu raconte albums 2010 ok mec young money forever you know

      J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.