Lupe Fiasco’s « Food & Liquor » @@@@½


‘Lupe Fiasco’s Food & Liquor’ était incontestablement la sortie la plus attendue de la rentrée 2007. Mais avant cela, Lupe a du traverser mésaventures et coups de chance avant d’en arriver là. Révélé par Kanye West, le jeune MC originaire de Chicago devait initialement se trouver sur ‘College Dropout’ puisqu’il était en featuring sur un morceau qui a été finalement retiré de la trackliste finale pour cause de piratage. Téméraire, il refait surface à la rentrée 2005 avec Kanye toujours, et pour de bon cette fois, grâce au single « Touch The Sky » en connaissant un certain succès. Entre temps, il collabore au projet Fort Minor de Mike Shinoda et se rencarde avec Jay-Z, qui sera le producteur éxécutif de son premier album, ‘Food & Liquor’. Signé sur Atlantic (Fat Joe, Juvenile, Twista…), Lupe Fiasco continue de grossir sa réputation en sortant quelques bonnes mixtapes, afin entre autre de retarder la sortie de son disque piraté avant l’été 2006.

Chronique originale écrite le 4 Octobre 2006


Avec son look de skater et ses lyrics très propres, les magasines disent de lui qu’il est en quelque sorte le chaînon manquant entre Pharrell Williams et Kanye West, et devient dès lors l’espoir, le renouveau de toute la nation Hip Hop. Compte tenu de la luxure et le strupre qui règne dans le rap game, c’est un pari risqué de revenir à des valeurs plus traditionnelles. Pourtant, il a fait le choix d’assumer cette direction artistique, comme il le dit si bien sur « Real ». C’est clair qu’il ne faut pas attendre que la tendance soit au retour d’un hip hop plus brut, Lupe Fiasco force un peu le destin, preuve de son engagement sans faille. « Kick, Push », le premier single, a su créer la surprise en donnant immédiatement le ton : beat épuré, sample de violon magnifique et une histoire en trois partie très bien rappée. Une magnifique ôde au skateboarding, une activité qui a toujours été implicitement liée au Hip Hop et Punk rock sans pour autant avoir fait l’objet d’une réelle reconnaissance dans le milieu. Cela faisait en tout cas tellement longtemps que l’on avait pas vu un morceau de hip hop passer en boucle sur MTV, c’est dire comme ça manquait dans le paysage rap! Le pire, c’est que la suite « Kick, Push II » est peut être meilleure que la première version.

La grande force de Lupe Fiasco, c’est la narration. Même qu’il peut talonner Slick Rick, le maître en la matière. Le lyriciste captive par ses textes très bien écris, récités et catapultés par un flow imprévisible et inlassable mais constant et plein de subtilités. Lupe nous entraîne dans sa bulle, son univers et les choses qui gravitent autour de lui sur le magnifique « Daydreamin », où la cantatrice nusoul Jill Scott vient littéralement transcender la chanson (en réinterprétant « Daydreamin in Blue » des I Monster). Dans la même lignée, on peut citer « He Say She Say » et « Sunshine », qui décrit le début d’une relation amoureuse idéale. Lupe raconte aussi comment il a fini par s’interesser au rap, sur « Hurt Me Soul » (prod. Needlz), alors que ça ne lui parlait pas du tout au départ. Name-dropping de rigueur, à notre grand étonnement, il cite Too Short en premier lieu, du fait qu’il répétait le mot bitch à tout bout de champs. Un détail quelque peu anodin mais important dans la mesure où, vous l’aurez peut-être remarqué, mais Lupe Fiasco ne jure quasiment pas dans ses lyrics! Pour la grosse dédicace, il faut attendre le générique de fin (« Outro ») de près de dix minutes, sur lequel Lupe fait la liste de tout ceux ou celles qui l’ont influencé, comme pendant la remise d’un trophée ou d’une récompense. Deux trois mots pour parler notamment de « American Terrorist », un titre qui évoque une image forte juste pour parler de l’Amérique cosmopolite et des mélanges de culture en évoquant implicitement le communautarisme.

Pas beaucoup de gros noms de la production ont été retenus sur cette trackliste finale, maintes fois remaniées en raison du bootlegging incessant. Les Neptunes se font remarquer avec « I Gotcha », dernier extrait en date, grâce à un instru atypique à base d’accordéon et d’une mélodie de piano inhabituelle. Mike Shinoda fait un échange de bon procédé en proposant à juste titre le morceau « The Instrumental », belle démonstration de ses réels talents de producteur que l’on a pu apercevoir sur ‘The Rising Tied’. Une personne qui aurait pu passer inaperçu après une ou deux écoutes de ‘Food & Liquor’, c’est Kanye West : son style est méconnaissable sur « The Cool », qui s’insère à merveille dans la tonalité générale de l’album. Le seul MC que l’on retrouve en featuring n’est autre Jay-Z le parrain, qui pose un couplet sur « Pressure » avec toujours autant d’égo, marque de prestige chez lui. Pour le reste, Lupe Fiasco a préféré parier sur les artistes et producteurs de sa boîte de prod (1st & 15th Production), à savoir les chanteurs Sarah Green et Gemini, ainsi que Soundtrakk et Prolyfic aux manettes. Et ils s’en sortent haut la main puisque leur musique est très travaillée et apporte un second souffle.

Assurément la nouvelle valeur sûre de Chi-Town (en rejoignant Common et Rhymefest), Lupe Fiasco réussit un coup de maître avec ‘Food & Liquor’. Il nous prouve ici que c’est un MC complet et hyper talentueux, capable de s’en sortir par ses propres moyens. Même si le résultat final aurait pu être encore meilleur s’il n’avait pas été victime de piratage quelques mois auparavant, certains fans qualifient toutefois cet album comme un classique en devenir mais ça, seul le temps apportera une réponse à cette déclaration. Lupe est jeune, et il peut progresser davantage. Sa prometteuse carrière est à suivre de très très près.

Une réflexion sur “ Lupe Fiasco’s « Food & Liquor » @@@@½ ”

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s