Black Eyed Peas « Renegociations – The Remixes » @@@½


Les Black Eyes Peas poursuivent leur succès international : ‘Monkey Business’ est une compilation de hits en lui-même, c’est un fait prouvé. Et le rappeur/producteur Will.i.am, le faiseur du tube du groupe, est de plus en plus sollicité par des vedettes du rap/r&b, des Pussycat Dolls à Busta Rhymes (« I Love My Chick ») en passant par Sergio Mendes. Seulement, leur omniprésence sur les chaînes de télévision musicales et fréquences radio ne fait qu’agacer les puristes hip hop et les fans de la première heure, ceux qui ont apprécié ‘Behind The Front’ et ‘Bridging The Gap’ : c’est-à-dire l’époque de « l’avant Fergie ». Car maintenant, il est dit que les « pois-aux-yeux-au-beurre-noir » font de la soupe commerciale.

Chronique originale écrite le 1er Juillet 2006


Avec l’EP ‘Renegotiations’ (A&M Records/Polydor) sous-titré ‘The Remixes’, les BEP comptent mettre un terme à toutes ces critiques et montrer que leur coller l’étiquette pop/rap n’est que pure mauvaise foi. Ce sept-titres regroupe en gros la moitié des chansons de ‘Monkey Business’ qui n’ont pas été l’objet de singles (un détail important), dont deux qui ont été retenues dans leurs versions originales, les meilleurs morceaux de ‘Monkey Business’ pour ne pas dire les plus hip hop. D’abord, « Like That » et son sample de violon haché compte sur les forces conjointes des talents de Talib Kweli, Q-Tip ainsi que Cee Lo et John Legend dans le rôle des crooners et cela suffit amplemet à justifier sa qualité. Le second morceau en question s’agit de « Audio Delite », un son bien lourd avec une ligne de basse constante qui donne un petit côté old school. Les cinq autres chansons ont eu droit à un nouveau traitement par des légendes de la production basés sur la côte Est : Pete Rock, Dj Premier, Large Professor, DJ Jazzy Jeff et Erick Sermon. Rien que ça!

Voici le classement des remixes par ordre décroissant de préférence:
1) Pete Rock avec « They Don’t Want Music » feat James Brown : Le hip hop/jazz du Funk Soul Brother fusionne parfaitement avec le côté funky du godfather James Brown, et des Black Eyed Peas. Redoutable et festif à souhait.
2) DJ Jazzy Jeff avec « Feel It » : une « touch of jazz » soulful qui se passe de commentaire, avec un côté lounge et estival à la fois, très agréable à écouter.
3) Erick Sermon avec « Ba Bump » : refonte complète, avec un E Dub qui porte une touche personnelle à ce morceau efficace.
4) Dj Premier avec « My Style » feat Justin Timberlake : dur de faire mieux que l’original cette fois, qui était produit par Timbaland. Primo (qui a déjà fait « BEP Empire ») s’en sort plutôt bien avec ce remix réussi.
5) Large Pro avec « Disco Club » : peut-être en dessous de lot, le remix signé Large Pro n’impressionne pas vraiment, gardant un couplet rappé de Fergie dont on aurait pu se passer.

‘Renegotiations’ est mieux qu’un EP, c’est la face B de ‘Monkey Business’ version Hip Hop avec des remixes pour la plupart meilleurs que les originaux. Les Black Eyed Peas rattrappent le coup avec brio et les raps de Will.i.am, Apl et Taboo sont plus mis en valeur alors que Fergie a presqu’été baillonnée (ça fera plaisir à certains). Get that monkey off your back!

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s